/news/society

Les besoins sont grands pour la rentrée étudiante

La rentrée scolaire n'est pas facile pour tout le monde. Les besoins en aide financière, alimentaire et vestimentaire sont bien réels partout au Québec.

Les établissements d'enseignement mettent en place des services pour venir en aide aux étudiants dans la région.

En plus des programmes de prêts et bourses, il y a l’aide financière qui permet aux étudiants de mieux gérer leur budget.

Au Cégep de Rimouski, l’Association coopérative d’économie familiale organise des activités de sensibilisation. Des cuisines coopératives, des cuisines collectives et des collectes de denrées permettent aussi aux étudiants dans le besoin de se mettre quelque chose sous la dent à peu de frais ou gratuitement.

Partout dans l’Est-du-Québec, à l’université ou dans les différents cégeps, il y a de l’aide d’urgence en place pour répondre à une demande d’étudiants dans le besoin, tant à l’université qu’au cégep.

«On a un fonds d’urgence qui sert aux étudiants qui se retrouvent ponctuellement en difficulté», explique Marie-Michelle Doiron, directrice adjointe aux affaires étudiantes et aide à la réussite au Cégep de Rimouski.

«Ce sont des cartes alimentaires généralement qu’on leur donne ou des fonds, des denrées ainsi que des aliments qu’on amasse dans les supermarchés. On offre de l’aide comme ça aux étudiants.»

Parents aux études

Un nouveau phénomène est en hausse à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) : les parents aux études.

«On s’aperçoit que la situation socioéconomique dans la région fait en sorte que les gens ont peut-être moins les moyens, donc des besoins plus importants», indique Jean-François Ouellet, le directeur aux services étudiants de l’UQAR.

«Aussi, et nos statistiques le prouvent, il y a de plus en plus d’étudiants qui sont en situation familiale, donc des parents aux études, alors quand arrive la rentrée scolaire. Vous comprenez qu’il y a plus de frais rattachés à cette période de l’année. Et là, il y a plus de besoins qui se manifestent.»

À l’UQAR, le collectif Lèche-babines met à la disposition des étudiants un réfrigérateur libre-service.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.