/news/law

Cinq accusations pour le faux appel à la bombe

Kathleen Frenette | Agence QMI

Cinq accusations ont été portées contre Jonathan Cauchon, 18 ans, qui a paralysé le Complexe G, lundi, pendant un peu plus d’une heure, après avoir fait un faux appel à la bombe.

Le jeune homme à la bouille enfantine et aux cheveux frisés a été amené dans la boîte des accusés en fin d’après-midi, mardi, pour entendre la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Andréanne Tremblay, s’opposer formellement à sa remise en liberté.

Méfait

Pour la seule journée de lundi, le jeune homme, qui a eu 18 ans en juin, a été accusé d’avoir transmis «au répartiteur 911 une menace de causer la mort ou des lésions corporelles aux personnes se trouvant à l’intérieur de l’édifice Marie-Guyart» et d’avoir empêché, interrompu ou gêné «l’emploi, la jouissance ou l’exploitation» de l’édifice.

On lui reproche également d’avoir commis un méfait, puisqu’il a amené des agents de la paix à débuter une enquête et, avec l’intention de nuire ou d’alarmer, «transmis des renseignements qu’il savait faux».

Au sortir de la comparution, son avocat, Me Didier Samson, a fait savoir que son client se dissociait des événements survenus la fin de semaine dernière à Québec, sans toutefois entrer dans les motifs qui ont poussé le jeune homme à agir de la sorte.

«Avec la preuve qui nous a été soumise, il n’y a aucun lien qui peut être fait avec un groupe altermondialiste ou quelque idéologie d’extrême gauche ou droite, et mon client s’en dissocie complètement», a-t-il fait savoir.

Le jeune accusé devrait subir son enquête sur remise en liberté mercredi.

Évacuation

Rappelons qu’à la suite de l’appel à la bombe qui a forcé l’évacuation des trente étages de l’édifice, le Service de police de la Ville de Québec a procédé à l’arrestation de trois individus, mais que seul Cauchon a été accusé.

Les deux autres personnes, soit une d’âge mineur et l’autre majeure, ont été relâchées et sont maintenant considérées comme des témoins.

– avec la collaboration de Sophie Côté

Dans la même catégorie