/regional/estduquebec/basstlaurent

Défi d'un tétraplégique

De Gaspé à Montréal en quadriporteur

Olivier Roy-Martin | TVA Nouvelles

Un tétraplégique s'est lancé tout un défi: traverser le Québec en quadriporteur électrique. Julien Racicot a entrepris la Traversée le courage d'avancer, un périple de 30 jours de Gaspé à Montréal.

De passage à Rimouski mercredi, ce véritable globe-trotter cherche à amasser 375 000 $ pour les personnes qui souffrent de lésions à la moelle épinière.

Si le parcours de cet homme de Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie, paraît paisible, alors qu'il avance à environ 20 km/h le long de la route, il ne réussit pas à éviter certaines embûches.

«Dans notre VR, on a été pendant une semaine à ne pas avoir d’eau chaude, donc on s’est lavé à l’eau froide», a raconté Julien Racicot.

«On a eu des difficultés techniques au niveau du lève-personne pour monter dans le VR», a-t-il aussi relaté.

Après un accident de la route, Julien Racicot est resté paralysé des épaules jusqu'aux orteils.

Aujourd'hui, il traverse le Québec pour la fondation Adapte-toit pour aider des centaines de personnes, qui comme lui, se sont retrouvées paralysées à la suite de lésions à la moelle épinière.

«Étant donné que c’est un accident d’auto que j’ai eu, j’ai eu le privilège d’avoir la SAAQ comme agent payeur pour adapter mon domicile, ce qui m’a permis d’avoir du personnel qui palliait et qui pallie toujours à mes incapacités physiques.»

Après le choc de l'accident, les personnes paralysées n'ont pas toujours de soutien.

«Je sentais le devoir de redonner au suivant. C’est ma façon de le faire, en faisant cette traversée-là, via la fondation Adapte-Toit, pour venir en aide à ces gens-là, leur donner un peu la même chance que j’ai eue.»

Environ 125 000 $ ont été amassés jusqu’à maintenant.

«On a pour objectif d’amasser 375 000 $ pour venir en aide à 25 personnes un peu partout au Québec, pour adapter leur domicile, mais également leur offrir une enveloppe budgétaire pour se payer plus d’heures de service à domicile», a-t-il dit.

Si tout va comme prévu, Julien Racicot devrait arriver à Montréal avant la mi-septembre. Il aura alors parcouru 1200 kilomètres.