/regional/montreal/montreal

1000 billets de faveur du Rodéo du 375e donnés à des partenaires

Une centaine de partenaires du rodéo de Montréal, dont des employés de la Ville, ont reçu un total de 1000 billets de faveur distribués par la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

Mercredi, la Société détenait toujours 800 billets promotionnels pour l’ouverture du NomadFest Rodéo Urbain, qui aura lieu jeudi. Elle a donc décidé de les écouler parmi une centaine de partenaires. «Les billets ont trouvé preneur en quelques minutes», a précisé Isabelle Pelletier, chef aux relations médias pour la Société, en mettant de l’ordre dans les différents chiffres qui ont circulé au cours de la journée.

Au total, ce sont 83 employés de la Ville se sont prévalus de cette offre, a indiqué l’organisme qui chapeaute les célébrations du 375e.

L’opposition voit dans les billets donnés aux employés de la ville un signe comme quoi les billets pour le rodéo ne se vendent pas bien.

«Visiblement, le succès des événements de Denis Coderre se mesure désormais au nombre de billets distribués gratuitement. À l’image des épreuves de Formule E, qui ont peiné à attirer des spectateurs, le rodéo urbain fait à son tour l’objet d’une vaste distribution de billets gratuits, sans doute pour masquer le fait que l’administration allait se retrouver les quatre fers en l’air», a affirmé Valérie Plante, chef de Projet Montréal.

Face à ces propos, le promoteur, TKNL Productions, soutient que sa vente de billets va bien, et ce, même s’il est vrai qu’une quantité raisonnable de billets a été donnée.

«Oui, des billets ont été remis à la Société du 375e de Montréal [au prorata de la commandite] en raison du contrat, comme à tous mes commanditaires», a affirmé Maxime Lefebvre, producteur de l’événement.

«Je suis un promoteur privé, je ne peux pas me permettre de donner des milliers de billets si je veux que mon entreprise soit rentable. Après ce week-end, TKNL existera encore parce que nous aurons été profitables», a-t-il poursuivi, mécontent du débat politique auquel fait face son événement.

M. Lefebvre est satisfait de la prévente de l’événement et affirme que 60 % des billets ont été vendus ou donnés jusqu’à présent. Il a confiance de faire salle comble pour les journées de vendredi et de samedi. Environ 4 700 places sont disponibles dans les gradins de l’arène où se déroulera le spectacle.

En plus des billets assis, le site peut accueillir jusqu’à 55 000 festivaliers par jour. Se détaillant au coût de 10 $, ces billets journaliers donnent accès uniquement aux animations et spectacles.

Selon Isabelle Pelletier, en date de mercredi soir, ce sont 50 000 personnes qui étaient attendues sur le site des festivités de jeudi à dimanche. Du nombre, 20 000 devraient assister aux épreuves de rodéo en tant que telles.

Les cowboys débarquent

Des cowboys et cowgirls de partout au Québec devront faire preuve d’adresse et de nerfs d’acier en rivalisant dans les diverses compétitions du rodéo du festival western.

Pour Jessica Gauthier, 22 ans, participer au rodéo est cependant plus qu’une simple dose d’adrénaline.

«C’est une histoire de famille», a expliqué la cowgirl de troisième génération qui a participé à son premier rodéo à l’âge de 7 ans.

Mme Gauthier participera d’ailleurs vendredi à l’épreuve de course entre barils contre l’une de ses plus grandes rivales: sa mère.

Les défendeurs d’animaux contre le rodéo

L’événement phare du NomadFest soulève les critiques de plusieurs défendeurs des animaux comme la SPCA de Montréal.

«Pour nous, c’est très clair qu’on impose aux animaux du stress, de la peur, de la panique dans les épreuves où on pourchasse, attrape au lasso, etc., des animaux semi-sauvages, a expliqué Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux. D’infliger ça aux animaux dans un simple but de divertir, on trouve que c’est tout simplement inacceptable.»

Une injonction déposée par un professeur de droit de l’Université de Montréal contre le rodéo a été retirée en début juin sous la condition que deux représentants du groupe d’opposition aient un accès illimité aux animaux avant et après les épreuves.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.