/news/culture

LCN célèbre ses 20 ans!

TVA Nouvelles

Une grande fête s’est déroulée jeudi soir, à Montréal, pour souligner les 20 ans de LCN.

Les artisans de la chaîne et plusieurs personnalités se sont réunis afin de se remémorer les grands moments de la chaîne d’information en continu lancée le 8 septembre 1997.

Esther Bégin, qui était chef d’antenne lors de ce moment charnière, a notamment relaté les débuts de cette grande aventure.

«C’est sûr que la journée du 8 septembre, à midi pile, je me rappelle qu’il y avait énormément de nervosité, mais une belle nervosité, s’est souvenue Esther Bégin. En fait je devrais dire de la fébrilité, parce qu’on avait vraiment le sentiment de faire partie de quelque chose d’important.»

 

Quant à Georges Pothier, qui était en poste lors de la tragédie des Éboulements quelques semaines seulement après la création de la chaîne, il a mentionné à quel point LCN a su changer rapidement.

«La réalité s’est imposée», a-t-il indiqué, en précisant qu’à l’époque, la régie n’était pas conçue pour faire des conversations en direct avec des journalistes. La couverture de cet événement tragique a rapidement forcé la chaîne, qui présentait alors des bulletins de 15 minutes, à s’adapter. «À partir de ce moment-là, on a enlevé nos montres!» a-t-il lancé, avec une pointe d'humour.

Du direct et des émissions

Au fil des ans, la chaîne s’est transformée pour devenir la véritable référence en information des Québécois grâce, entre autres, à l’acquisition de l’hélicoptère TVA Nouvelles.

Maxime Landry, qui a été le premier journaliste à rapporter les événements du haut des airs, a souligné que même si certaines personnes étaient sceptiques au départ, ce moyen technique est rapidement devenu un incontournable pour couvrir l’actualité en direct.

«Je me disais que c’était un outil qui allait amener une autre perspective, a expliqué le reporter. Ça nous donne le point de vue global. Ça nous donne le portrait beaucoup plus large.»

L’introduction d’émissions originales a également permis à la chaîne de se tailler une place de choix dans le paysage télévisuel québécois.

«On a mis ça en ondes et ç’a fonctionné bien au-delà de ce qu’on pouvait penser», a dit Denis Lévesque, qui a été le premier à la barre d’une émission d’affaires publiques sur LCN.

C’est également le cas de l’émission «La Joute», en ondes depuis l’an dernier.

«Ça reflète évidemment les débats politiques, mais ça ne fait pas juste refléter, ça initie les débats politiques maintenant», a indiqué l’animateur et chef d’antenne Paul Larocque.

Fierté

Au fil des ans, le réflexe de regarder LCN lors des événements majeurs s’est installé chez les Québécois grâce, notamment, à sa capacité de rapporter la nouvelle en direct rapidement et avec rigueur. Malgré des débuts modestes, LCN est maintenant devenue la chaîne spécialisée numéro un de la province.

«Nous avons pris rapidement notre place, a affirmé Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. Pourquoi? Parce qu’à l’image de TVA, nous avons su développer cette sensibilité, cette familiarité avec notre public.»

«On a réussi à aller rejoindre les Québécois, a ajouté Serge Fortin, vice-président TVA Nouvelles – TVA Sports – Agence QMI. Les Québécois nous ont accueillis chez eux et maintenant, aujourd’hui, les Québécois nous font confiance dans la vie de tous les jours et ils nous font confiance dans les grands moments.»

MM. Péladeau et Fortin ont aussi profité de l’occasion pour saluer le travail des artisans de la chaîne.

«Je ne peux faire autrement que de remercier sincèrement et très profondément tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin à ce grand succès», a déclaré le président et chef de la direction de Québecor.

Dans la même catégorie