/news/politics

Demandeurs d’asile et bains en CHSLD: une association «malheureuse», reproche Couillard

Pascal Dugas Bourdon | Agence QMI

Periode des questions

Simon Clark/Agence QMI

Le premier ministre Philippe Couillard reproche à Jean-François Lisée d’avoir associé l’aide de dernier recours offerte aux demandeurs d’asile au nombre de bains dispensés aux résidents en CHSLD.

«Je déplore qu’on fasse ce genre d’association, je pense que c’est malheureux que ça ait été fait», a résumé M. Couillard lors d’une conférence de presse, vendredi, à Sept-Îles.

«De dire qu’en accueillant des réfugiés, on va diminuer les services en CHSLD, c’est cynique. On ne devrait pas faire ce genre de rapprochements», a-t-il également indiqué.

Jeudi, le chef du Parti québécois avait accusé le gouvernement de ne pouvoir garantir deux bains par semaines aux résidents de CHSLD, alors qu’il était en mesure de fournir l’aide de dernier recours aux demandeurs d’asile qui affluent à la frontière canado-américaine.

Il n’avait toutefois pas mentionné que le gouvernement voulait «diminuer» les services en CHSLD, contrairement à ce qu’a rapporté le premier ministre.

«Le gouvernement nous dit qu'il est incapable de donner un deuxième bain dans les CHSLD et ça, ça coûte 30 millions $. Alors, combien ça va coûter [des milliers de] demandeurs d'asile qui restent au Québec pendant trois ans? C'est sûr que c'est plus que 30 millions», avait dit M. Lisée en point de presse.

«C'est sûr que cet argent-là [destinée aux demandeurs d’asile], on le prend ailleurs. Où? Ils ne veulent pas nous le dire», avait-il ajouté.

Dans la même catégorie