/news/currentevents

Un jeune suspect arrêté pour le meurtre d’un sexagénaire

Jean-François Racine

 - Agence QMI

Un deuxième meurtre en moins de quatre jours secoue la Rive-Sud de Québec. Un suspect dans la vingtaine a été interrogé lundi relativement à la mort violente d’un homme de 67 ans découvert plus tôt dans la même journée à Saint-Lambert-de-Lauzon.

Le corps inanimé du sexagénaire a été découvert lundi après-midi dans une résidence unifamiliale située au 955 rue Bellevue, à Saint-Lambert.

La victime, apparemment sans histoire, serait le propriétaire de la maison. L’homme d’origine européenne exploitait un petit commerce de réparation d’appareils électroniques à son domicile.

Selon plusieurs témoignages, le suspect pourrait être son fils, un jeune homme qui traîne plusieurs antécédents judiciaires depuis 2012. La Sûreté du Québec n’a toutefois pas voulu confirmer le lien familial entre les deux individus.

« Le jeune est assez rock’n’roll. Le monsieur semble tranquille, mais pour l’autre, ce n’est pas quelqu’un qu’on voulait côtoyer », a confié un voisin qui a préféré conserver l’anonymat.

Outre la scène de crime, deux autres sites à quelques rues ont mobilisé des ressources policières importantes pendant plusieurs heures.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, le suspect aurait pris la fuite à pied après son geste. Il aurait traversé la rivière Chaudière, qui se trouve tout près, avant de gagner la rue des Peupliers. À cet endroit, il aurait changé de vêtements au service d’entraide de Saint-Lambert. Des témoins l’auraient aperçu sur les lieux. Les enquêteurs fouillaient d’ailleurs un conteneur de dépôt de vêtements, lundi soir, à la recherche d’éléments de preuve.

Arrêté à proximité

L’individu aurait finalement poursuivi sa courte cavale à bicyclette. Il a été arrêté sur la rue des Explorateurs, moins de deux kilomètres plus loin. « Je l’ai vu à l’arrière dans l’autopatrouille et les policiers ont placé un couteau dans un sac », a affirmé une voisine. Un autre policier surveillait étroitement ce troisième endroit en soirée.

Ironie du sort, le suspect devait comparaître pour une infraction criminelle liée aux stupéfiants mardi matin. Il devait également être accusé de non-respect d’ordonnance. Sa fiche montre des condamnations pour vol, introduction par effraction et fraude. Pour sa part, la victime avait célébré son 67e anniversaire de naissance ce dimanche 27 août.

« On ne parle plus seulement d’une mort suspecte. On confirme que le suspect est interrogé pour un dossier de meurtre », a précisé l’agent Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Peu de détails

La police n’a pas révélé l’endroit exact où le corps a été retrouvé ni la façon dont le geste a été commis.

Les enquêteurs des crimes contre la personne tentent d’éclaircir ce possible drame familial. Des accusations pourraient être déposées mardi.

Ailleurs, samedi matin, Pierre Gagné-Boily, 33 ans, a été accusé du meurtre de Marie-Lisa Desbiens, 30 ans. La victime aurait été blessée mortellement par arme blanche dans la résidence du couple, rue Saint-Georges, à Lévis.