/news/world

Une Québécoise confinée chez elle

Catherine Montambeault | Agence QMI 

Une Québécoise résidant en banlieue de Houston est désormais prisonnière de sa maison alors que des pluies torrentielles continuent de s’abattre sur le Texas.

«Ma rue est complètement remplie d’eau, on ne peut plus quitter la maison. On nous dit que, si on a besoin de secours, on doit aller sur le toit, appeler le 911, et on va venir nous chercher en hélicoptère», a raconté au téléphone Julie Lesage, une femme originaire de Trois-Rivières qui vit aux États-Unis depuis 14 ans.

L’ouragan Harvey, qui a touché terre au Texas vendredi soir, provoque actuellement des inondations catastrophiques dans l’est de l’État.

 

Pluie

La région de Houston a reçu plus de 60 cm de pluie au cours des 24 dernières heures, selon les services météorologiques. Et c’est loin d’être terminé puisque les précipitations devraient se poursuivre jusqu’à jeudi.

Dans le quartier où demeure Julie Lesage, toutes les résidences ont été infiltrées par l’eau sauf la sienne, construite plus en hauteur.

«Tous mes voisins sont inondés, mais ils ne peuvent rien faire parce qu’ils n’ont nulle part où aller, a-t-elle rapporté. Ceux qui ont un deuxième étage vivent là. Dimanche, on a offert de prendre des réfugiés chez nous.»

Des amis de la famille qui habitent deux rues plus loin prévoient d’ailleurs venir profiter de l’hospitalité des Lesage sous peu.

«Ils sont très inquiets. Mais au moins, ils ont un bateau, alors ils vont pouvoir sortir de chez eux.»

Des visiteurs hors du commun font aussi irruption chez certains résidents.

Poissons

«Avec l’eau qui entre dans les maisons, les gens se retrouvent avec des poissons et des serpents chez eux, a indiqué Mme Lesage. C’est incroyable.»

La femme de 39 ans a d’ailleurs partagé sur Facebook une vidéo où un homme tente désespérément d’attraper un énorme poisson qui nage au milieu de son salon.

Tous les magasins et les deux principaux aéroports de Houston ont été fermés dimanche en raison de la tempête tropicale. Deux hôpitaux, dont l’un des plus importants de la ville, ont également dû être évacués.

«Il n’y a que les restaurants de beignes qui sont encore ouverts!» faisait remarquer Julie Lesage en riant.

Une station de télévision locale a elle aussi été complètement inondée, si bien que les journalistes ont dû se résigner à réaliser leurs reportages à l’extérieur.

S’amuser

Mère de trois jeunes filles, Julie Lesage raconte que ces dernières sont hautement impressionnées par les images qu’elles voient à la télévision. Heureusement, le passage de Harvey ne semble pas les rendre trop anxieuses.

Juliet, 7 ans, et Kamilee, 12 ans, s’amusaient même, dimanche soir, à naviguer sur un bateau pneumatique dans leur cour submergée.

«Elles vont certainement se souvenir de ça toute leur vie!» lance leur maman.

Dans la même catégorie