/news/politics

Caire somme Couillard de déclencher l’élection dans Louis-Hébert

Charles Lecavalier | Agence QMI

 - Agence QMI

Il est indécent d’attendre le chevauchement des élections municipales pour déclencher l’élection partielle dans Louis-Hébert, déplore Éric Caire.

«À ce moment-ci, c’est indécent de la part du premier ministre de retarder encore l’inévitable, c’est-à-dire une élection partielle dans Louis-Hébert compte tenu du fait que les élections municipales vont être déclenchées bientôt», a dénoncé le député caquiste mardi lors du caucus présessionnel de la CAQ à Shawinigan. «Nous exigeons de sa part qu’il déclenche demain», a-t-il ajouté.

La circonscription de Louis-Hébert à Québec est vacante depuis la démission de Sam Hamad en avril dernier. M. Caire estime que Philippe Couillard retarde son déclenchement à cause des ratés de son candidat, Éric Tétrault.

«Mathématiquement, même s’il les déclenche demain il y aura chevauchement avec la campagne municipale, ce qui est un déni de démocratie ce qui est un manque de respect total pour les élections municipales», a déploré M. Caire.

François Legault a affirmé lundi que la CAQ a «une grosse côte à remonter» dans cette circonscription. Éric Caire croit toutefois «qu’un contexte particulier» fait que ce comté est «accessible» pour la CAQ même s’il s’agit d’un château fort libéral.

«Le départ de Sam Hamad ouvre une brèche. Le taux d’insatisfaction à l’égard du gouvernement est extrêmement élevé. On peut penser qu’il y a un contexte où les gens seraient près à regarder pour du changement, et Normand Sauvageau incarne bien ce changement», a dit le député de La Peltrie.

Rappelons que M. Sauvageau a décliné les demandes d’entrevue des médias présents au caucus présessionnel de la CAQ lors de sa rencontre avec les députés lundi.

Dans la même catégorie