/regional/montreal/montreal

Projet Montréal voit un échec derrière le nouveau plan stratégique

GEN-STM-AZUR

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

L’opposition officielle voit le nouveau plan stratégique 2025 de la Société de transport de Montréal (STM) comme une preuve d’échec du précédent.

«Si l'administration Coderre sent le besoin de présenter une nouvelle vision à trois ans de l'échéance du plan actuel, c'est qu'elle sait très bien qu'elle va échouer lamentablement à atteindre les objectifs fixés», a affirmé Valérie Plante, chef de projet Montréal.

Avec le remplacement de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) par le Réseau de transport métropolitain (REM) et le déploiement de projets majeurs comme le train de la Caisse de dépôt et le prolongement de la ligne bleue, «un nouveau plan stratégique était nécessaire [pour la STM]», s’est défendu le maire Denis Coderre.

Que le Plan stratégique 2020 soit ou non un échec, Projet Montréal soutient que la nouvelle mouture manque «d’ambition globale». «Il y a des objectifs intéressants, mais on parle de "peut-être". Si nous sommes chanceux, on débutera un chantier pour la ligne bleue en 2021», a réagi Craig Sauvé, porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports.

Projet Montréal condamne les coupures à la STM faite par Denis Coderre en 2014. «En coupant de 25 millions $, il a brisé l’élan de la STM», a poursuivi M. Sauvé.

Toutefois, l’administration Coderre affirme que «la contribution de Montréal à la STM a fait un bon de 20 %» depuis 2014, passant de 400,8 millions $ en 2014 à 482,3 millions $ en 2017.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.