/news/currentevents

Un détenu allergique meurt après avoir consommé un dessert

TVA Nouvelles

Un détenu allergique aux arachides à la prison de Rimouski est mort en décembre après avoir mangé un dessert qui en contenait, même s’il avait été prévenu de ne pas consommer cette gâterie.

D’après le rapport de la coroner Renée Roussel obtenu en exclusivité par TVA Nouvelles, les gardiens de la prison ont tardé avant d’emmener Anthony Gagné, parce qu’ils craignaient une tentative d’évasion.

Anthony Gagné était détenu à la prison de Rimouski depuis le 3 novembre 2016. Il a été devant les tribunaux à plusieurs reprises, cumulant une trentaine d'antécédents judiciaires un peu partout au Québec. À Rimouski, il faisait face à des accusations de vol et de fraude.

Le 6 décembre dernier vers 16h, Anthony Gagné a mangé un dessert qui contient des arachides. Le personnel sait qu'il est allergique. Le détenu sait qu'il est allergique et ses codétenus lui disent de ne pas en manger.

La coroner écrit : «Étant donné l'étrangeté du geste qu'il a commis, le personnel de l'établissement de détention s'est mis à craindre une feinte de la part d'Anthony Gagné pour tenter de s'évader. Un transfert à l'hôpital a été planifié, mais sans demander une ambulance, le fourgon carcéral étant jugé plus sécuritaire contre les fugues et aussi rapide».

À son arrivée à l'hôpital, on a tenté de le réanimer dans le stationnement de l'hôpital de Rimouski, sans succès. Le décès d'Anthony Gagné a été constaté à 17h50. La coroner indique que si les agents correctionnels avaient contacté le 911, ils auraient eu l'heure juste quant à la gravité de la situation et seraient intervenus plus rapidement, ce qui aurait sauvé le prévenu.

Selon elle, l'enquête «a révélé la présence d'un faux sentiment de sécurité chez les agents des services correctionnels, leur laissant croire qu'ils avaient bien du temps devant eux suite à l'administration d'une dose d'adrénaline».

La famille n'a pas voulu commenter pour le moment.