/news/tele

Des milliers d'entrevues plus tard: Denis Lévesque se souvient

TVA Nouvelles

Le 17 avril 2006, à 19 heures, Denis Lévesque entre en ondes sur LCN avec une émission qui porte son nom et qui va devenir sa marque de commerce : tous les jours, il interviewe des gens de tous les horizons, aux histoires diversifiées.

Le défi était grand : une émission du genre, où on donne la parole à des intervenants au parcours hyper variés, n'existait pas encore au Québec.

«Quand j'ai décidé de faire le saut, ce n'était pas évident, car LCN, à ce moment-là, ne diffusait que des manchettes», se souvient-il, dans le cadre des 20 ans de LCN.

Il s'inspire des «talk-shows» à l'américaine pour arriver avec le concept : un bureau, deux chaises, des questions mordantes et du temps pour parler à cœur ouvert avec ses invités.

On a ainsi droit à des entrevues touchantes et mémorables avec des hommes et des femmes qui ont chacun une histoire unique à raconter, la leur.

«Le seul lieu commun entre hier et aujourd'hui, c'est mon nom», souligne-t-il. «C'est moi qui décide ce qui m'intéresse cette journée-là.»

Le coloré animateur craignait de se répéter après quelques saisons. Après 11 saisons en ondes avec son émission, on se rend bien compte qu'il a accès à un bassin infini d'histoires intéressantes. Avec le temps, il est devenu un rendez-vous quotidien incontournable pour des milliers de téléspectateurs.

Bien entendu, parmi toutes ses entrevues, certaines l'ont plus marqué. C'est notamment le cas de son entretien avec Alain Stanké, au cours de laquelle ils ont abordé le sujet des camps de concentration.

«On a pleuré ensemble quand il me racontait son histoire», sa rappelle-t-il. «On est devenus des amis.»

Avoir sur son plateau l'intervieweur légendaire Larry King l'a aussi impressionné.

 

Dans la même catégorie