/news/politics

L'émission de constats d'infraction des radars photo reprend

Dominique Lelièvre | Agence QMI

DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Après avoir été paralysée par une décision de justice, l’émission des constats d’infraction provenant des radars photo redémarre, a indiqué jeudi le ministre des Transports Laurent Lessard, en conseillant aux automobilistes de se tenir tranquilles.

«Il y a eu un ralentissement, effectivement, mais je dis à tout le monde : si vous passez près d’un photo radar, ne pensez pas que parce qu’il y a eu un ralentissement, vous n’allez pas vous faire prendre. Levez le pied», a affirmé le ministre.

En marge de l’annonce d’investissements en sécurité routière, à même les fonds dégagés par les radars photo, la question de l’émission des constats d’infraction semblait inévitable.

Laurent Lessard a soutenu que ses collègues au ministère de la Justice avaient «revu la procédure», sans fournir d’indications claires sur la nature de ces changements légaux ou leur efficacité devant les tribunaux.

En juin, «Le Journal» révélait que le nombre de constats d’infraction remis aux automobilistes québécois avait littéralement fondu, passant de 42 000 en novembre 2016 à seulement 309 en mai 2017.

Sécurité routière

Le ministre des Transports a annoncé que des investissements seraient faits en matière de sécurité routière.

Une enveloppe de 30 millions $ sera consacrée à des projets d’organismes communautaires et de municipalités visant à améliorer la sécurité aux abords des routes.

Depuis qu’ils ont été instaurés en 2009, les radars photo et les appareils de surveillance aux feux rouges ont rapporté 110 millions $ au gouvernement du Québec, a mentionné le ministre.