/news/tele

L'élection de Barack Obama : Richard Latendresse se souvient

TVA Nouvelles

L'espoir d'un renouveau: c'est ce que l'élection de Barack Obama en 2008 a symbolisé pour le correspondant de LCN à Washington, Richard Latendresse.

Avec Obama, on passait d'une vieille administration, usée par les guerres en Afghanistan et en Irak, à une équipe jeune avec le premier président noir de l'histoire. Un vrai renouveau dans la vie politique aux États-Unis.

«Ça a dynamisé les États-Unis, qui en avaient besoin, à cause de ces guerres-là, mais aussi à cause de la crise économique, se souvient le spécialiste de la politique américaine, établi à Washington depuis 11 ans. J'ai vu arriver Barack Obama, je l'ai vu grimper dans les sondages, prendre de la place, devancer Hillary Clinton et ultimement gagner cette élection présidentielle.»

Aux quatre coins du pays, on a entendu son message d'espoir, qui arrivait comme une bouffée d'air frais, se souvient le journaliste.

«Peu importe ce que ça a donné, ultimement, Barack Obama incarnait un changement. Les gens se réunissaient. On voyait la coalition arc-en-ciel d'Obama : des minorités, des Noirs naturellement, mais aussi des jeunes Blancs, des plus âgés, des gens à gauche, à droite. Des gens qui avaient envie de passer à autre chose.»

En étant sur le terrain, Richard Latendresse a pu rapporter la montée du politicien et faire sentir comment son message se répercutait dans la rue.

«LCN était là pour montrer ce visage de l'Amérique qui sortait soudainement, l'Amérique d'aujourd'hui», souligne l'expert.

Si la présidence de Barack Obama a changé le pays de l'intérieur, elle a aussi changé la perception qu'on avait de l'Amérique ailleurs dans le monde.

«Il a fait en sorte que les États-Unis sont apparus comme une société beaucoup plus ouverte, prête à tendre la main au reste du monde. Il y a eu des forces et des faiblesses dans les mandats d'Obama, mais ultimement, à travers le monde, on voyait les États-Unis avec un regard positif.»

La conjointe du président, Michelle Obama, a aussi laissé un souvenir impérissable au correspondant à Washington avec son énergie et sa volonté à aller de l'avant.

«On sentait que c'était un couple présidentiel. Elle n'était pas juste là pour dire qu'elle était la première dame; elle était là pour encourager les Américains à manger mieux, à être plus actifs. Elle a aussi lancé un message aux filles : ''Allez de l'avant, vous êtes aussi capables que n'importe quel homme d'aller plus loin''.»

Dans la même catégorie