/news/world

Soupir de soulagement pour des voyageurs québécois

TVA Nouvelles

Une poignée de voyageurs québécois, qui imploraient Sunwing sur nos ondes hier d’aller les chercher à Saint-Martin dans les Antilles françaises à l’arrivée d’Irma, poussent un soupir de soulagement, ce matin.

Nicolas Gravel ainsi que les quelques Québécois qui logeaient à l’hôtel Sunesta Maho Beach sont rapatriés en avance par Sunwing aujourd’hui.

«C’est une bonne nouvelle. On a su hier qu’il y aurait un avion pour Toronto et un autre pour Montréal. Notre vol est à 8h45 ce matin», a raconté M. Gravel via FaceTime alors qu’il se trouvait dans un autobus qui le conduit à l’aéroport de Saint-Martin. «On est heureux, on a le sourire», ajoute le voyageur.

Les Québécois sont soulagés d’avoir pu obtenir un vol de retour, car l’aéroport de Saint-Martin sera fermé dès 14h en raison de l’arrivée de l’ouragan.

«On devait partir jeudi, on n’a pas complété notre voyage, mais c’est bien correct. On va vivre ça au Québec», dit M. Gravel.

Après sa sortie sur les ondes de LCN, hier, la compagnie Sunwing a rapidement communiqué avec les voyageurs, fait savoir M. Gravel.

«Ça s’est bien déroulé. On a su qu’il y aurait des avions. Votre pouvoir [celui des médias] est apprécié», conclut Nicolas Gravel.

Réponse de Sunwing

«Nous confirmons que le vol WG765 – celui de M. Gravel – a bel et bien décollé de Saint-Martin plus tôt ce matin», a indiqué Le Groupe de voyage Sunwing par courriel à TVA Nouvelles.

Le grossiste a d’ailleurs publié un communiqué lundi dans lequel il expliquait les démarches effectuées pour rapatrier ses clients touchés.

«Nous continuons de surveiller l’ouragan Irma et de l’impact engendré sur nos clients à Saint-Martin. Dû à l’importance de l’ouragan qui est maintenant de catégorie 4 (NDLR: depuis passé à la catégorie 5) et de la décision de l’aéroport de fermer demain (mardi), nous faisons les arrangements pour opérer deux vols prévus pour le retour vers Montréal et l’autre pour Toronto demain (mardi) matin.»

«Nous avons le regret d’écourter les vacances de nos clients par quelques jours, mais notre priorité est de ne pas mettre en péril la sécurité et le confort de chacun», conclut la porte-parole de Sunwing, Marie-Josée Carrière.