/news/world

Ouragan Irma : «on n’a pas vu ça depuis trente ans»

Agence QMI

L’œil de l’ouragan Irma devrait traverser Miami ainsi que la côte est de la Floride dans les prochains jours, possiblement avec des vents soufflant à plus de 220 km/h.

Porto-Rico, puis l’île d’Hispaniola avec la République Dominique et Haïti, Cuba... la trajectoire de cet ouragan est floue, selon les différents modèles météorologiques utilisés.

Reste que la probabilité est forte qu’elle bifurque plus vers le nord, en direction de la Floride et de Miami, a indiqué le météorologue Gilles Brien, en entrevue à TVA Nouvelles.

Selon lui, l’ouragan devrait bifurquer vers le nord vendredi. L’œil de l’ouragan devrait atteindre Miami dans la nuit de samedi à dimanche, dans le sud-est de la Floride. L’ouragan pourrait alors frapper avec des vents de plus de 220 km/h.

«Avec des vents de 220-250 km/h, on peut s’attendre à des dommages qui vont persister pendant des semaines, des pannes d’électricité et beaucoup de problèmes de congestions sur les autoroutes», a dit Gilles Brien.

Le météorologue pense que des avis d’évacuations vont être émis par les autorités au cours des prochaines journées. Il a rappelé qu’il était difficile de se protéger contre des vents d’une telle vigueur.

«En Floride, il n’y a pas beaucoup de maisons qui ont des sous-sols, seul endroit pour se réfugier lors un ouragan ou bien dans un édifice en béton», a-t-il dit.

«On n’a pas vu ça depuis trente ans», a-t-il affirmé.

«Avec Harvey, on a connu une tempête de pluie historique. Avec Irma, c’est définitivement une tempête de vent, des vents destructeurs», a-t-il précisé.

Dans la nuit de mardi à mercredi, la tempête est passée par les îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy avec des rafales qui ont atteint près de 242 km/h.

«À partir de 230-240 km/h, les maisons mobiles ne tiennent plus. Les toits sont arrachés et même les centres commerciaux subissent des dommages irréparables», a-t-il dit.

L'ouragan Irma est passé en catégorie 5, soit l’échelon le plus élevé.