/news/world

Abandonnée par Sunwing, elle paie 2000$ pour un vol sur Air Canada

TVA Nouvelles

Coincée à Punta Cana, une Québécoise implore Sunwing, revoyez l'entrevue ci-haut.

Incapable d’être rapatriée par Sunwing alors qu’elle se trouvait à Punta Cana avec son fils et qu’elle craignait pour leur sécurité, la Québécoise Suzanne Abid a ouvert son portefeuille et payé 2000 dollars pour rentrer au pays par Air Canada.

La mère de famille implorait Sunwing de l’aider sur nos ondes, hier. «Si Sunwing nous écoute, j’aimerais qu’on prenne en considération que je suis toute seule avec un petit garçon de 3 ans et j’aimerais ça rentrer chez moi», avait lancé Mme Abid de sa chambre d’hôtel en République dominicaine.

Elle est revenue hier soir au Québec saine et sauve avec son fils, mais elle a dû délier les cordons de sa bourse face à la réponse que lui a fournie son transporteur aérien Sunwing.

«Le représentant de Sunwing m’a suggéré de payer et de m’en aller. Ses patrons lui ont confirmé qu’aucun vol ne viendrait», nous a-t-elle raconté par Messenger alors qu’elle se trouvait à l’aéroport en attente de son vol d’Air Canada.

«C’est l’enfer ici à l’aéroport. Les gens veulent tous partir, c’est fou. Les Québécois qui sont venus sur Sunwing s’essayent, mais il n’y a plus une seule place. C’est la folie», ajoutait Suzanne Abid.

Manifestement, la Québécoise craignait pour sa vie et celle de son fils puisqu’elle n’a pas hésité à payer 2000 dollars pour s’assurer de quitter la République dominicaine avant qu’Irma balaye l’île des Antilles. «J’aurais même payé le double», appuie-t-elle.

Dans la même catégorie