/news/world

Irma: une cliente de Sunwing coincée à Cuba se vide le coeur

TVA Nouvelles 

«Ne voyagez pas avec Sunwing», résume Sophie Canton, une passagère de la compagnie aérienne coincée à Cuba, qui cherche à obtenir de l’information sur une possible évacuation à l’approche de l’ouragan Irma.

Alors que différentes compagnies aériennes prennent des mesures pour que leurs clients soient évacués de la trajectoire d’Irma, Mme Canton et d’autres vacanciers à Cayo Coco demeurent sans réponse.

Jeudi, ils ont appris qu’ils seraient transportés en autobus jusqu’à Varadero, un voyage de huit heures.

«On n’a pas plus d’informations sur l’hôtel là-bas. Ce n’est pas sécuritaire pour nous», dit Mme Canton en entrevue téléphonique à TVA Nouvelles.

Les clients de Sunwing sollicitent sans cesse le transporteur aérien pour connaître un plan d’urgence.

«Sunwing est absolument invisible, affirme Sophie Canton. Hier, la compagnie a raccroché la ligne d’une autre passagère à 1 h 30 du matin. Elle avait étiré ça toute la journée.»

Mme Canton raconte que des gens, en panique, pleurent et que des jeunes font des crises d’angoisse.

«Je suis extrêmement déçue. J’ai écrit un courriel il y a deux jours et on ne m’a jamais répondu. Je ne crois pas que ce soit une façon de traiter les clients», juge-t-elle.

Sophie Canton souligne que l’aéroport de Cayo Coco sera bientôt fermé. Elle dépend de Sunwing pour trouver un plan pour quitter le pays.

L'État-major de la Défense civile cubaine a annoncé mercredi avoir déclaré l'état d'alerte dans les provinces orientales de Guantanamo, Santiago de Cuba, Granma, Holguin, Las Tunas, et centrales de Camagüey, Ciego de Avila et Villa Clara en vue du passage d'Irma, un rare ouragan de catégorie 5, attendu avant la fin de la semaine.

Dans la même catégorie