/news/world

Des abris en béton pour des Québécois en Floride

Agence QMI | TVA Nouvelles

Martina Marcel, une courtière immobilière québécoise qui vit à Hollywood, en Floride, s’est barricadée dans une maison que des amis montréalais lui ont prêtée.

Elle se sent en sécurité avec son chien, elle qui a dû évacuer sa maison mobile située dans un parc près de la mer.

La Québécoise entend comme d’autres personnes braver l’ouragan Irma, qui doit frapper de plein fouet la péninsule floridienne ce week-end.

«J’ai été évacué de ma maison [mobile], mais par chance j’ai des amis qui m’ont prêté leur maison en béton à Hollywood. Eux ils sont à Montréal», a-t-elle raconté sur les ondes de LCN.

«J’ai apporté tous mes biens personnels avec moi, a-t-elle expliqué. Beaucoup de gens ont été évacués, mais je crois que beaucoup sont pris sur les autoroutes. Les stations-service [sont vides], il n’y a plus d’eau nulle part. J’ai été obligée de rester, car je suis agent d’immeuble et il a fallu que j’aide des clients à fermer leur condo ou leur propriété.»

Martina Marcel dit avoir pris la situation au sérieux. Aussi, elle s’est procuré de la nourriture pour plus d’une semaine.

«On a quatre caisses d’eau, on a une génératrice, de l’essence et une radio à batteries. On a le maximum», a-t-elle raconté, en ajoutant qu’on lui a conseillé de placer tous ses papiers importants, dont son passeport, dans le lave-vaisselle «étant donné que c’est étanche».

Véritable bunker

Un autre Québécois en Floride, Martin Bouffard, trouvera refuge dans une petite maison, entièrement construite en béton. L’homme a fait visiter les lieux dans une courte vidéo qu’il a mise sur sa page Facebook.

«N’inquiétez-vous pas, je ne risquerai pas ma vie. Mon bunker est complètement en béton, il peut résister à des vents de 160 miles à l’heure (257 km/h). Je vais me croiser les doigts et m’asseoir ici. J’ai une petite fenêtre», a-t-il raconté sur sa page Facebook.