/finance/homepage

Hydro présente deux propositions de partenariat à l’État de New York

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Hydro-Québec a présenté deux propositions de partenariat à l’État de New York en réponse à un appel d’offres lancé par la New York Power Authority (NYPA) en juin dernier.

La NYPA vise l’achat d’au moins 1 million de mégawattheures (MWh) d’électricité «afin de soutenir le développement de l’infrastructure énergétique de l’État ainsi que la réalisation de projets d’énergie renouvelable rentables à grande échelle», a expliqué Hydro-Québec, vendredi, en annonçant la nature de sa réponse.

Une des deux options proposées par Hydro-Québec vise l’«optimisation de l’infrastructure en place pour soutenir le développement de l’énergie propre». «Hydro-Québec peut accroître ses livraisons au marché de New York en augmentant la capacité d’une interconnexion existante, a précisé la société d’État québécoise. Ce projet lui permettrait de fournir 700 gigawattheures (GWh) additionnels par année d’énergie renouvelable et fiable.»

L’autre option envisage une «nouvelle infrastructure de transport». «Hydro-Québec propose de livrer à l’État de New York une grande quantité d’hydroélectricité, soit de 5,8 à 8,3 térawattheures (TWh) par année, au moyen d’une interconnexion nouvelle ou existante dont on augmenterait la capacité, a expliqué Hydro. De plus, l’entreprise travaillerait de concert avec des promoteurs américains dans la conception de l’infrastructure de transport nécessaire dans l’État de New York, tout en construisant au Québec les installations de transport correspondantes.»

Hydro-Québec a souligné que New York souhaite accroître son utilisation d’énergies renouvelables de 50 % d’ici 2030 et qu’elle «pourrait aider l’État à atteindre ses objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et à sécuriser ses approvisionnements».

Commentant l’initiative d’Hydro-Québec, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a dit se réjouir que la société d’État «multiplie les offensives afin d'exporter l'énergie propre et renouvelable dont nous disposons en grande quantité, au Québec». «Les exportations d'Hydro-Québec représentent 16 % de ses ventes, mais 28 % du bénéfice net de la Société; elles sont rentables et se font au bénéfice des Québécois.»

Les résultats de l'appel de propositions de la New York Power Authority seront connus à la fin d'octobre.