/finance/homepage

L’ouragan Irma en Floride: Couche-Tard se prépare au pire

Pierre Couture | Agence QMI

SYLVAIN DENIS/AGENCE QMI

Alimentation Couche-Tard se dit très préoccupée par le passage de l’ouragan Irma en Floride, alors que l’entreprise québécoise compte 700 dépanneurs dans cet État du sud des États-Unis.

« On est préoccupé. On suit de très près le passage de l’ouragan Irma en Floride pour voir l’impact sur nos employés et nos établissements », a indiqué vendredi au Journal la porte-parole de Couche-Tard, Marie-Noëlle Cano.

L’ouragan Irma devrait toucher les côtes de la Floride dans la nuit de vendredi à samedi, avec des vents attendus de près de 300 km/h.

Couche-Tard soutient que ses employés sont sur le qui-vive depuis quelques jours, alors que les autorités de la Floride ont demandé aux citoyens de plusieurs secteurs d’évacuer leur résidence.

Jeudi, le maire du comté de Miami-Dade a ordonné l’évacuation de plus de 650 000 personnes.

Vendredi, plusieurs stations-service de la Floride étaient d’ailleurs à sec avec des réservoirs à essence vides. Selon le site GasBuddy, 40 % des essenceries des comtés de Miami-Fort Lauderdale et de West Palm Beach étaient à court de carburant hier.

Davantage vulnérable ?

Pour Couche-Tard, cette situation en Floride n’est toutefois pas exceptionnelle.

Il y a 10 jours, au Texas, le passage de l’ouragan Harvey a forcé Couche-Tard à fermer 123 magasins. Vendredi, une dizaine de magasins étaient toujours en cours de réouverture.

Couche-Tard détient là encore tout près de 700 dépanneurs au Texas.

Il faut dire que Couche-Tard est davantage vulnérable aux passages des ouragans en raison de ses récentes acquisitions.

Avec l’achat des dépanneurs de CST Brands, récemment, l’entreprise de Laval a notamment acquis plus de 700 dépanneurs situés au Texas et en Floride. Ce qui ne semble toutefois pas être un problème pour la direction de Couche-Tard, qui dit avoir diversifié son portefeuille d’acquisitions au cours des dernières années aux États-Unis et en Europe.

Vendredi, à la Bourse de Toronto, le titre d’Alimentation Couche-Tard cotait à 60,11 $, en baisse de 41 cents.

 

Dans la même catégorie