/news/world

Plus d'un million d'évacuations à Cuba

Agence France-Presse

L'ouragan Irma, rétrogradé en catégorie 4 mais toujours très dangereux, projetait vendredi ses rafales sur l'est et le centre de Cuba, où plus d'un million de personnes ont été contraintes de quitter préventivement leur domicile, indiquent les autorités.

À 16H00 GMT, l'oeil de l'ouragan était situé à environ 190 km au nord-est de la localité de Nuevitas, dans la province centrale de Camagüey, et progressait dans une direction ouest, nord-ouest à la vitesse de 22 km/h, selon l'institut de météorologie nationale (Insmet).

Jusqu'à présent, les rafales sur les côtes de l'est du pays n'ont pas dépassé les 95 km/h, mais de fortes averses ont été constatées sur la côte nord et des inondations côtières ont affecté les terres bordant l'extrême-est du pays, dans les provinces de Holguin et Guantanamo.

Les autorités prévoient une intensification des vents et averses à mesure que l'ouragan se rapproche du centre de l'île, et des provinces de Camagüey et Villa Clara, qu'Irma devrait balayer dès vendredi soir.

Vendredi matin, la première localité ayant commencé à subir les effets de l'ouragan à l'aube a été Baracoa, perle touristique de l'extrême est dévastée l'année dernière par l'ouragan Matthew. Tony Matos, président du conseil de défense local, a fait état sur les médias d'État de vents atteignant 60 km/h et de «pénétrations maritimes modérées».

Au total depuis mercredi, plus d'un million de personnes ont été évacuées ou «autoévacuées» chez des proches ou dans des abris installés par les autorités, principalement dans les provinces de Villa Clara, Camagüey, Ciego de Avila (centre) et Holguin (est), selon un décompte de l'AFP actualisé à partir de données éparses de la Défense civile.

Dans les zones touristiques les plus menacées, notamment les «Cayos» («îlots», NDLR) de la partie nord/nord-est du pays, près de 10.000 visiteurs étrangers et plusieurs milliers de touristes nationaux ont aussi été évacués vers le sud et l'est du pays, a annoncé le ministère du Tourisme.

La région de La Havane et ses plus de deux millions d'habitants, qui pourrait être épargnée par les rafales les plus violentes, a toutefois été placée «en phase d'alerte» et les autorités ont procédé au nettoyage du réseau de drainage des eaux en prévision d'une possible pénétration maritime dimanche dans la capitale.

L'ouragan Irma a été rétrogradé d'un cran vendredi en catégorie 4 sur une échelle de cinq, avec des vents soufflant encore à 240 km/h. Ses violentes rafales et ses pluies torrentielles ont tué au moins 18 personnes dans les Caraïbes.

Après avoir frôlé la côte nord de Cuba dans la nuit de vendredi à samedi, Irma doit remonter vers la Floride et la côte sud-est des États-Unis, selon des prévisions du Centre national des ouragans (NHC) américain.

Dans la même catégorie