/news/world

Un Québécois reste en Floride pour affronter Irma

Agence QMI

Alors que la Floride retient son souffle en attendant le passage de l’ouragan Irma, un Québécois résident de Fort Lauderdale qui a décidé de ne pas partir a fait part de son inquiétude vendredi sur les ondes de LCN.

Installé depuis 2004 à Fort Lauderdale, Paul Bilodeau a assuré que sa maison récente répondait aux normes de l'État de la Floride.

«Je reste sur place, a-t-il dit via Skype. Ma maison est équipée avec des fenêtres et des portes anti ouragan [qui peuvent résister à des vents allant jusqu’à] 280 km/h. Alors tout devrait bien aller.»

Les ouragans, il en a vu dans le passé puisqu’avant de résider à Fort Lauderdale, il a habité à Melbourne, en Floride, ainsi qu’en Caroline du Nord.

«Il y a beaucoup d’inquiétude, a-t-il expliqué. Les gens paniquent un peu. C’est vraiment un gros ouragan. L’œil de l’ouragan est deux fois plus gros que celui d’Andrew et les vents sont aussi forts. Ça pourrait être possible désastreux. Mais, on ne sait jamais.»

S’il reconnaît qu’il n’est pas à l’abri, M. Bilodeau croit tout de même qu’il devrait être correct. «Je suis à environ 2 km à vol d’oiseau de la mer [...] alors je pense que je devrais être bien», a-t-il dit, estimant que les vents allaient sans doute être moins forts que la limite à laquelle ses fenêtres et des portes pouvaient supporter.

Il a décidé de rester. «J’ai deux maisons ici, la maison de mon ami et la mienne que je m’occupe. J’ai mon bureau et j’ai mes clients qui sont absents [...] Je n’ai pas vraiment le choix de rester.»

Il a aussi expliqué qu’il avait des animaux. De toute façon, a-t-il ajouté, «pour me sauver de l’ouragan, il faudrait que je fasse 10-12 heures de voiture».

Dans la même catégorie