/news/world

1,8 G$ de dégâts à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Agence France-Presse

Le coût des dommages provoqués par l'ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d'euros (1,8 milliard de dollars), a annoncé samedi la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public français spécialisé dans les catastrophes naturelles.

«Ce montant recouvre les dommages aux habitations, aux véhicules et aux entreprises (dont leurs pertes d'exploitation)» couverts par le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles, a précisé la CCR dans un communiqué.

Cet évènement, officiellement décrété samedi catastrophe naturelle par le gouvernement français, est «l'un des plus importants survenus en France depuis 35 ans», souligne encore la caisse.

À Saint-Martin, 60% des maisons sont désormais inhabitables, selon des évaluations de responsables locaux.

Détenu à 100% par l'État français, la CCR propose aux assureurs des couvertures illimitées en matière de catastrophes naturelles mais aussi pour d'autres risques liés à l'intérêt général, comme le risque d'attentats et d'actes de terrorisme.

Vendredi, le patron de la CCR, Bertrand Labilloy, avait assuré que la caisse disposait de «réserves suffisantes pour couvrir ce sinistre quel qu'en soit le coût».

L'ouragan Irma, attendu avec angoisse en Floride où 5,6 millions de personnes ont été appelées à évacuer, a atteint Cuba samedi après avoir fait au moins 19 morts dans les Caraïbes (dont 10 dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy) désormais menacées par un autre ouragan, José.

Les pertes et dommages pourraient atteindre un total de 120 milliards de dollars aux États-Unis et dans les Antilles et Caraïbes, selon l'agence de modélisation Enki Research.

Dans la même catégorie