/news/culture

Shirley Théroux : «il peignait le Québec»

TVA Nouvelles

La comédienne et artiste Shirley Théroux est peinée d’avoir perdu son collègue et grand ami Tex Lecor, qu’elle a qualifié de «pacifiste», «amoureux de la vie»  et «passionné»  en entrevue à TVA Nouvelles.

Théroux a animé pendant onze ans le magazine télévisuel «Y’a plein de soleil» avec Lecor qu’elle identifie aussi comme son mentor lorsque venait le temps de peindre.

«Il disait qu’il peignait le Québec. Il voulait laisser en héritage les champs de blé, les chevaux, les rivières avec les saumons», raconte-t-elle.

«Il a consacré son art à faire vivre le passé», explique aussi  Shirley Théroux, précisant que le qualificatif de «peintre de cabane à sucre» que lui ont collé certains critiques a créé chez lui une grande tristesse.

«Excusez-moi, mais c’est un grand artiste. C’est un de nos grands peintres.»

«Le dernier des vrais»

Ami de longue date, Louis-Paul Allard, qui a contribué à plusieurs projets artistiques avec Tex Lecor, tenait lui aussi à rendre hommage à l’homme qu’il était.

«C’est une perte incroyable. C’était le dernier des vrais, comme on dit. C’était un être entier», explique celui qui connaissait Paul Lecorre depuis près de 50 ans.

 «Il avait tous les talents [...] Partout où on allait, il était généreux, joyeux et disponible. Il était de la fête», raconte Louis-Paul Allard.

Écoutez l’intégrale de son témoignage dans la vidéo ci-dessous.

 

Dans la même catégorie