/news/world

La trajectoire d’Irma prend la forme d’un serpent dans la mer

TVA Nouvelles

La tempête Irma, ouragan record, qui n’est plus qu’une dépression tropicale, est en train de vivre ses dernières heures.

La NOAA a publié une carte montrant la trajectoire de l’ouragan depuis sa naissance à la fin du mois d’août, au large des Açores. Le tracé prend la forme étonnante d’un serpent dans la mer, dont la tête se situe en Floride en Alabama, Géorgie, et Caroline du Sud.

Même si elle meurt lentement, elle se déplace toujours «avec une belle enveloppe de précipitation», a confirmé le météorologue Gilles Brien, en entrevue avec Pierre Bruneau.

«Dimanche, la Floride et Irma ont dansé un genre de tango. Irma a fait du sur place, a longé la côte, touché Tampa, est retournée vers la mer», image le météorologue.   

Même si elle n’est plus que tempête tropicale, Irma a causé des maux de tête pour les résidents de Jacksonville, au nord-est de la Floride, lundi. 

«Les obsèques d’Irma sont prévues en fin de semaine», confirme le météorologue.

Selon Gilles Brien, les changements climatiques risquent d’accentuer la force des ouragans et cyclones. « Les leçons à tirer d’Irma, c’est que l’on vit dans un monde où le réchauffement climatique s’accélère. Il faut prévoir que les tempêtes seront plus fortes, pas nécessairement plus d’ouragans, mais des tempêtes avec des vents plus destructeurs», avertit M. Brien.

«On ne sait pas tout sur la science des ouragans, mais on a assez de preuves pour prendre des décisions, on ne peut pas rester les bras croisés».  

L’ouragan Irma a battu des records depuis sa naissance à la fin du mois d’août dans l’océan Atlantique, en générant des vents de 295 km/h pendant plus de 33 heures, du jamais vu.