/news/world

«Tout le monde va mettre la main à la pâte»

TVA Nouvelles

Irma a semé l’inquiétude et la destruction dans les derniers jours, et au lendemain de son passage, plusieurs Floridiens doivent se relever les manches pour nettoyer les dégâts que l’ouragan a provoqué.

C’est le cas du Québécois Christian Faucher, qui réside à Sunrise, près de Fort Lauderdale, et qui admet avoir vécu «beaucoup de stress» parce qu’il se trouvait à un endroit où le phénomène a frappé fort.

Dans les prochaines heures, il compte s’atteler au ménage de son terrain. «On va sortir la scie à chaîne et on va couper les arbres qui sont tombés, on va faire du nettoyage», a-t-il détaillé. Au sol, beaucoup de feuilles se sont accumulées, des branches aussi, et des arbres déracinés se mélangent aux clôtures brisées, «mais tout le monde est sain et sauf et la maison est intacte».

«On est habitués, on sait ce qu’on a à faire, tout le monde va mettre la main à la pâte et on va faire le ménage pour essayer d’être le plus beaux possible quand les touristes vont arriver», a poursuivi M. Faucher, avec humour.

«Mais ça a été une bonne décision de revenir à la maison», a-t-il expliqué en entrevue au Québec Matin. Avec sa famille, il s’était en effet trouvé un hôtel dans la région de Tampa Bay pour s’y réfugier au moment où les météorologues prévoyaient que l’ouragan de force 4 allait faire rage dans l’est de la Floride. De là, ils ont été évacués quand les projections ont été revues, indiquant que la tempête frapperait plutôt l’ouest. Après avoir jonglé avec l’idée de monter vers le nord, le clan Faucher a finalement décidé de revenir chez lui.

Hier, les rues de sa ville étaient impraticables à cause des inondations. «L’eau s’est retirée depuis, c’est sec maintenant, il n’y a plus de problème», la température est «très agréable», bref, «c’est une belle fin à notre histoire».

Dans la même catégorie