/news/world

Un avion militaire en route pour rapatrier les Canadiens

Anne Caroline Desplanques

 - Agence QMI

Ottawa enverra un avion militaire dans les Caraïbes afin de rapatrier les Canadiens coincés dans les îles dévastées par l’ouragan Irma, s’ils ne trouvent pas place à bord d’un vol commercial.

Il s’agira d’un gros porteur C-17 a indiqué la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, en conférence de presse. Elle n’a toutefois pas précisé quand cet avion partira ni combien de personnes il pourra rapatrier.

Le même type d’appareil a été utilisé pour évacuer des Canadiens du Népal en 2015, à la suite du séisme qui a dévasté le pays.

«Les aéroports situés dans les zones les plus affectées commencent à rouvrir, c’était un enjeu», a déclaré le ministre des Transports Marc Garneau qui se défendait de la lenteur des opérations de rapatriement.

«La circulation aérienne était limitée. Les pays ont choisi de donner la priorité à tout ce qui était humanitaire», a ajouté Marie-Claude Bibeau, la ministre du Développement international.

D’autres pays ont pourtant déjà rapatrié leurs ressortissants sans s’appuyer sur des services consulaires locaux, puisqu’ils n’en ont pas.

C’est le cas de l’Argentine qui a lancé l’opération ce week-end en s’associant à la compagnie panaméenne Copa Airlines. Les Brésiliens seront quant à eux rapatriés demain à bord d’un avion des Forces armées brésiliennes.

Trois vols lundi après-midi

En attendant le C-17, le Canada compte lui sur les compagnies aériennes pour prendre en charge ses ressortissants.

150 Canadiens pourront embarquer à bord d’un appareil de WestJet qui doit quitter Saint-Martin lundi après-midi.

L’évacuation débutera parallèlement aux îles Turquoises. Dès lundi après-midi, 90 Canadiens pourront embarquer à bord d’un appareil de Air Canada et 130 autres à bord d’un avion de WestJet.

Aucun plan de rapatriement ne concerne pour le moment les autres îles touchées. Ottawa a recensé 368 demandes d’aide de la part de ressortissants répartis sur une dizaine d’îles.