/news/currentevents

Alerte AMBER: Après Rouyn-Noranda et Maniwaki, Ugo Fredette recherché en Ontario

Agence QMI

MISE À JOUR 15/09/2017: Ugo Fredette a été appréhendé par les policiers et son fils a été retrouvé sain et sauf. L’alerte AMBER a été levée.

Les autorités sont à la recherche d’un véhicule Honda CRV 2006, immatriculé X78 BSL, à bord duquel pourrait se trouver Ugo Fredette, principal suspect dans l’enlèvement de son fils de 6 ans. Le véhicule d'intérêt aurait été vu à Napanee, en Ontario.

Les policiers ont rendu publique vendredi après-midi la description de ce nouveau véhicule dans lequel Ugo Fredette pourrait se déplacer.

L’homme de 41 ans aurait emprunté la route 105, un peu avant Mont-Laurier, qui va vers Maniwaki, et c’est également la route qui mène vers l’Outaouais et la région d’Ottawa.

En fin de matinée, les informations des autorités le plaçaient à Maniwaki. Les policiers ont installé un barrage routier à l’entrée de la réserve Kitigan Zibi Anishinabeg et s’assuraient de vérifier chaque véhicule.

Nuit à Rouyn-Noranda

Ugo Fredette aurait également été vu à Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, a fait savoir la Sûreté du Québec (SQ). L’homme aurait loué une chambre à cet endroit et y aurait fait un bref passage.

«Le suspect Ugo Fredette s’est présenté à Rouyn-Noranda [jeudi soir] dans un motel. On n’est pas en mesure de préciser que le garçon était avec lui», a fait savoir Martine Asselin, porte-parole de la SQ.

Il aurait été vu à bord d’un Jeep Cherokee «charcoal», qui n’avait pas de plaque minéralogique, mais un papier «transit». «Pour le moment, ce véhicule n’est plus un véhicule d’intérêt. Il a été abandonné», a ajouté Mme Asselin.

Aperçu à Maniwaki

L’information sur la présence du suspect à Maniwaki, qui viendrait d’un témoin crédible, a été annoncée en matinée par la SQ lors d’un point de presse tenu à Lachute, dans les Laurentides, où le camion du père avait été retrouvé la nuit dernière.

Impossible toutefois de savoir si l'homme était ou non avec son fils, qui fait l’objet d’une alerte Amber depuis jeudi soir. «On ne sait pas si l’enfant est toujours avec l’individu», a dit le lieutenant Jason Allard.

Ugo Fredette aurait été aperçu sur la rue Principale à Maniwaki. La police n’a pas voulu s’avancer sur les circonstances à savoir s’il marchait ou s’il était à bord d’un véhicule.

«Chaque moment est crucial »

Toute la journée de vendredi, la SQ a demandé à la population d’ouvrir l’œil et de ne pas hésiter à contacter le 911. «On demande à tous les gens d’être vigilants», a dit M. Allard.

«Si vous voyez quelque chose, on n’attend pas. On appelle tout de suite parce que chaque minute peut [représenter] des kilomètres de plus», a-t-il poursuivi.

Le corps policier a déclenché jeudi soir une alerte Amber relativement à l'enlèvement survenu à Saint-Eustache, au nord de Montréal. Une vaste opération policière s'est mise en branle pour retrouver le garçon. Cette alerte, l'une des plus longues de l'histoire du Québec, était toujours en vigueur vendredi après-midi.

En matinée, dans la ville où a été retrouvée la camionnette du père, la SQ a fait savoir que toutes les hypothèses étaient sur la table. «Le Ford a été retrouvé dans un espace municipal réservé», a indiqué le policier, en parlant d’une halte routière municipale.

La SQ n’était pas en mesure de dire si le suspect est armé ou non.

En plus des enquêteurs et des maîtres-chiens, et de l’hélicoptère, des plongeurs de la SQ ont été dépêchés dans le secteur de Lachute. «Nous sommes en mode recherche [...] Chaque indice qui est transmis est analysé», a dit le lieutenant Allard.

«Nos énergies sont vraiment concentrées pour retrouver le garçon, a ajouté le lieutenant. On veut qu’il revienne sain et sauf. Chaque moment est crucial.»

Vendredi matin, un cellulaire en morceaux a aussi été découvert près des lieux où le camion d’Ugo Fredette a été localisé, à Lachute.