/news/law

Éléments de preuve accablants pour Randy Tshilumba

TVA Nouvelles

PHOTO COURTOISIE/SERVICE DE POLICE DE MONTRÉAL

En Cour ce matin, des photos ont été présentées au jury, dans la cause du meurtre de Clémence Beaulieu-Patry, une jeune femme de 20 ans tuée le 10 avril 2016 à Montréal.

Une de ces photos, qui a particulièrement retenu l‘attention, montrait ce qui pourrait être l’arme du crime.

Il s’agit d’un couteau dont la lame fait 19 cm.

L’arme a été saisie par un policier de l’identité judiciaire, dans le casier de l’accusé, Randy Tshilumba,  au Cegep André-Laurendeau. Le couteau était caché dans un sac à dos.

Autre détail : on a retrouvé un feuillet d’informations de ce couteau dans l’appartement de l’accusé.

Le policier, qui a une vaste expérience des procès criminels, a déclaré à la Cour qu’il a été impressionné par le poids de l’arme saisie.

D’autres photos ont montré un jeans déchiré, un manteau noir et d’autres vêtements vraisemblablement tachés de sang. On a également vu des photos d’une tuque et des bottes.

Ces éléments correspondent à la description qui a été faite, et filmée par la caméra du commerce, des vêtements portés par l’accusé le soir du meurtre.

 

 

 

 

Dans la même catégorie