/news/currentevents

Voiture incendiée de Mohamed Labidi: un homme formellement accusé

Valérie Bidégaré et Dominique Lelièvre

 - Agence QMI

Un homme a été formellement accusé vendredi relativement à l’incendie criminel du véhicule du président du Centre culturel islamique de Québec, un geste que la police de Québec considère désormais comme étant «à caractère haineux».

Mathieu Bilodeau, un homme de 33 ans qui réside dans le secteur de Sainte-Foy, a été formellement accusé au palais de justice de Québec. Il demeure détenu jusqu’à sa prochaine comparution.

Plus tôt, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait confirmé l’arrestation de deux personnes, près de six semaines après le début de son enquête.

«On peut d’ores et déjà vous spécifier qu’il s’agit d’un crime à caractère haineux. On ne visait pas spécifiquement M. Labidi, mais bien un musulman», a déclaré en point de presse le lieutenant Jean-François Vézina, qui agit comme agent de liaison auprès des communautés.

Mathieu Bilodeau a été arrêté jeudi. Celui-ci «avait une attirance pour le feu», a précisé M. Vézina, qui a toutefois refusé de le qualifier de «pyromane».

En plus de l’incendie du 6 août 2017 devant la résidence de M. Labidi, il aurait pris part à quatre autres incendies criminels en juillet et en août commis dans des conteneurs à déchets situés à l’arrière de différents édifices de l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge.

Dans le voisinage

Un deuxième suspect, un homme de 44 ans, a été arrêté vendredi. Il a été interrogé par les enquêteurs. On ignore à quel moment il comparaîtra et sous quels chefs d’accusation précisément.

Les deux hommes, qui habitent dans le «voisinage» du président du Centre culturel islamique de Québec, auraient agi ensemble le 6 août.

Le SPVQ affirme qu’aucun indice ne permet de relier les deux hommes à un groupe idéologique ou à d'autres incidents à caractère haineux commis contre la communauté musulmane dans les derniers mois.

«Aucun des deux suspects n’est relié à un groupe connu d’une idéologie particulière», a affirmé Jean-François Vézina.

«Bonne nouvelle»

L’ancien président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Yangui, se réjouit de ces arrestations et salue le travail effectué par les policiers de Québec. M. Yangui considère qu’il s’agit d’une bonne nouvelle pour la communauté musulmane, mais aussi pour tous les Québécois, et souhaite que la lumière soit faite sur ces événements.

Rappelons que le 6 août dernier, les agents du Service de police de la Ville de Québec ont été dépêchés sur les lieux de l’incendie criminel du véhicule de M. Labidi, vers 1 h 20 du matin, afin de porter assistance aux pompiers de Québec.

«Après vérifications, l’incendie était d’origine criminelle. Une enquête avait alors été déclenchée», a rappelé David Poitras, porte-parole du SPVQ.

Après quoi, le 30 août, le SPVQ demandait l’aide de la population afin de retrouver le ou les auteurs de cet acte criminel. En milieu de semaine, les autorités avaient mentionné avoir obtenu diverses informations qu’ils s’affairaient alors à colliger.

— Avec TVA Nouvelles

Dans la même catégorie