/news/politics

Le voile intégral s’invite dans la partielle de Louis-Hébert

Daniel Mallard

La CAQ dénonce la défense du port du niqab et de la burqa par la candidate libérale dans Louis-Hébert.

En 2015, Ihssane El-Guernati a appuyé Zonera Ishaq, qui demandait à participer à la cérémonie d’assermentation canadienne vêtue d’un voile intégral. L’histoire était devenue un enjeu électoral lors des élections fédérales.

«La madame connaît très bien ses droits et va voter le 19 octobre !», avait-elle alors écrit sur Facebook.

En entrevue au FM93 vendredi matin, la candidate libérale pour l’élection partielle dans Louis-Hébert a refusé de renier ses positions passées ou de se prononcer contre le vote à visage couvert au moment des élections provinciales. «Pour la liberté de religion, la liberté de pratique, je veux garder cette liberté-là», a-t-elle affirmé.

«Moi je vois une liberté, a ajouté Ihssane El-Guernati. Chaque personne, elle s’habille comme elle veut.»

Contradictions

La position de la candidate libérale entre en contradiction avec celle du gouvernement Couillard.

Durant la campagne électorale fédérale de 2015, le premier ministre Philippe Couillard s’était formellement opposé à l’idée de pouvoir être assermenté avec le visage couvert. «Notre gouvernement s'objecte formellement à la notion qu'un serment de citoyenneté puisse être prêté à visage couvert», avait-il alors déclaré.

Après l’élection du gouvernement Trudeau, Philippe Couillard s’était aussi prononcé contre une modification pour permettre le vote à visage couvert, qui est interdit au Québec depuis 2007.

«Pour les élections provinciales, il y a des lois, ils doivent se montrer le visage, a rappelé la ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, à Val-d’Or vendredi. On a déjà amendé la loi il y a déjà plusieurs années. [...] Essentiellement, elles doivent se monter pour voter, c’est la loi.»

Un «malaise», selon la CAQ

Peu après l’entrevue d’Ihssane El-Guernati au FM93, la CAQ a demandé au premier ministre, par voie de communiqué, de clarifier la position de son parti sur la possibilité d’être assermenté avec le visage couvert.

«Encore une fois, lorsqu’il est question d’identité, le Parti libéral souffle le chaud et le froid, a commenté le porte-parole de la CAQ en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Simon Jolin-Barrette. Aujourd’hui, Philippe Couillard doit mettre fin au malaise persistant qui règne et dire clairement qu’elle est la position de son gouvernement.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.