/regional/montreal/monteregie

Une affiche vissée sur le plus gros arbre du Québec

Gracieuseté www.au4saisons.com/

Une affiche d’un courtier immobilier a été vissée sur le plus gros arbre du Québec, ce qui a soulevé la colère de plusieurs citoyens.

Un peuplier deltoïde de 2,5 mètres de diamètre et de 40 mètres de haut a été utilisé par l’agent immobilier André Bastille afin de promouvoir la vente du site touristique de l’Auberge Relais 4 Saisons Inn situé à Noyan, une ville de 1400 habitants en Montérégie.

Sur le site internet de l’Auberge, on affirme qu’il s’agit du plus gros arbre au Québec, une information confirmée par l’inspecteur municipal Benoit Pellerin.

Le courtier immobilier affirme n’y voir aucun problème puisqu’il a l’autorisation du propriétaire.

«C’est un membre de mon équipe qui l’a vissée. Je ne crois pas que des vis d’un pouce endommagent un arbre de cette taille», a expliqué André Bastille.

Le directeur général de la Société pour la nature et les parcs du Québec, Alain Branchaud confirme que l’arbre ne devrait pas souffrir, mais le geste est tout de même répréhensible, selon lui.

«C’est l’exemple parfait d’un manque de respect flagrant qui reflète un problème de société, celui de ne pas être capable d’apprécier la beauté de la nature québécoise», a expliqué M. Branchaud.

La ville en colère

L’inspecteur Benoit Pellerin n’était pas au courant qu’une affiche avait été placée sur l’arbre le plus populaire de la municipalité, qui attire plusieurs touristes chaque année. Il s’est dit dérangé par le travail du courtier immobilier, même si l’arbre est situé sur le site privé de l’Auberge.

«Je peux vous dire que je suis franchement déçu et je peux vous assurer que dès lundi je vais m’entretenir avec le propriétaire pour retirer l’affiche de cet arbre», a expliqué M. Pellerin.

Le maire de la municipalité, Réal Ryan, s’est également dit préoccupé par cette affiche vissée dans l’une des signatures de Noyan.

«Nous allons tenir une rencontre demain matin [aujourd’hui]. Nous allons agir auprès du propriétaire», a-t-il promis.

Aucun règlement municipal à Noyan n’interdit ce type de geste, mais le maire Ryan n’exclut pas de changer la réglementation prochainement.

Touriste déçu

Karl Tremblay, un touriste de la région de Québec, a fait un détour de 40 minutes pour admirer l’arbre majestueux. Il a été scandalisé par l’affiche publicitaire.

«Ça n’a tout simplement pas de bon sens, c’est un monument naturel qui devrait faire partie du patrimoine. C’est un grave manque de respect», a-t-il fait valoir.

Karl Tremblay a envoyé au «Journal de Montréal» quelques photos de l’affiche où l’on voit le courtier immobilier André Bastille, chargé de vendre la propriété évaluée à 1,9 million de dollars.

La gérante de l’Auberge a nié qu’une affiche ait été installée sur l’arbre.

Dans la même catégorie