/regional/estduquebec/basstlaurent

À 20 ans, elle doit vivre dans une résidence pour aînés

Marie-Pierre Beaubien | TVA Nouvelles

Une jeune femme de 20 ans doit vivre dans une résidence pour personnes âgées, puisqu'il n'existe aucune autre ressource adaptée à ses besoins. Elle souhaite déménager dans un appartement adapté à Québec.

Fanny Martin doit vivre avec une Spina-Bifida, cette malformation de la colonne vertébrale. Elle est née avec une bosse au milieu de son dos. Quelques heures après sa naissance, elle a subi une chirurgie pour retirer cette masse. Aujourd’hui, elle est paralysée de la taille jusqu'aux pieds. 

Depuis l'âge de 9 ans, elle a été placée dans plusieurs familles d’accueil. Il y a 6 mois, elle a été transférée dans un foyer de personnes âgées de Rivière-du-Loup, en raison des besoins particuliers de son fauteuil roulant. Elle était réticente à ce changement.

«Ce n’est vraiment pas la meilleure place pour une fille de mon âge.  Moi, je suis autonome. Je serais capable d’aller vivre en appartement et de faire mes choses toute seule», a-t-elle expliqué.

La jeune femme s'ennuie et ne sort plus de sa chambre. Elle déplore n'avoir aucune affinité avec les autres résidents, beaucoup plus âgés qu'elle.

«C’est dur de toujours rester dans ma chambre. J’essaie de sortir le plus que je peux. Mais même si je voulais sortir pour parler, on n’aura pas les mêmes sujets de conversation», a-t-elle ajouté. 

Elle désire se rapprocher de l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ). Elle veut aussi déménager dans un logement adapté.

«J’ai comme projet de m’en aller en appartement. Je voulais aller vers Québec parce que je reçois déjà des services là-bas. Si je veux travailler, il va y avoir plus de choix là-bas. Je peux travailler.  J’ai toute ma tête.  Ce sont juste mes jambes qui ne fonctionnent pas», a-t-elle rappelé.

Une campagne de sociofinancement a été lancée.  L'objectif est d'amasser 10 000$.

Dans la même catégorie