/news/world

Des armes, des explosifs et des munitions découverts chez le tireur

Agence France-Presse

La police a découvert des armes à feu, des explosifs et des milliers de munitions au domicile du tireur de Las Vegas, Stephen Paddock, qui a perpétré la fusillade la plus sanglante de l'histoire des États-Unis, ont indiqué lundi les enquêteurs.

Le bilan s'est alourdi à plus de 50 morts et plus de 500 blessés, a précisé le shérif de Las Vegas Joseph Lombardo lors d'une conférence de presse.

Chez Stephen Paddock, à Mesquite, à 120 kilomètres de Las Vegas, les enquêteurs ont trouvé «plus de 18 armes à feu supplémentaires, des explosifs et plusieurs milliers de munitions, ainsi que des appareils électroniques que nous étudions en ce moment», a indiqué le shérif.

Cet arsenal s'ajoute aux au moins 16 armes à feu découvertes dans sa chambre de l'hôtel Mandalay Bay à Las Vegas, a-t-il précisé.

Les enquêteurs n'ont pour l'instant pas trouvé de message du suspect pouvant expliquer son acte, a-t-il précisé.

Des armes choisies avec soin

En entrevue sur les ondes de LCN, Michel Wilson, ex-commandant du Groupe d'intervention tactique de la police de Montréal, a souligné que le tireur n'avait pas forcément de qualifications précises: «On pense toujours à un tireur d’élite, mais ça ne demande pas ces qualifications-là, même à cette distance. Parce que vous avez une foule qui est amassée, (...) ça ne nécessite pas des qualités de tireur d’élite, ça nécessite juste une connaissance des armes que vous utilisez.»

Lors de l'émission de Denis Lévesque, il a également expliqué que de nombreux fusils d'assaut avaient l'option de tirer une balle à la fois, ou une série de balles.

«Évidemment, il y a des armes qui peuvent se modifier avec une connaissance accrue au niveau de l'armurerie. L'enquête déterminera si des armes ont été modifiées», a précisé Michel Wilson.