/news/world

Trump dénonce le «mal absolu»

Agence France-Presse 

Le président des États-Unis Donald Trump a dénoncé lundi un acte qui représente le «mal absolu» après la fusillade de Las Vegas qui a fait plus d'une cinquantaine de morts et des centaines de blessés, lorsqu'un tireur a fait feu sur une foule rassemblée pour un concert en plein air à Las Vegas.s, appelant les Américains à l'unité.

M. Trump, qui a annoncé qu'il se rendrait sur place mercredi, n'a à aucun moment évoqué la revendication du groupe Etat islamique ou la question de l'encadrement de la vente des armes à feu.Dans une allocution au ton grave prononcée depuis les salons de la Maison-Blanche, il a exprimé sa profonde tristesse face à cette tragédie. «Hier soir, un homme a ouvert le feu sur une large foule lors d'un concert de musique country à Las Vegas. Il a brutalement assassiné plus de 50 personnes dans un acte qui représente le mal absolu», a-t-il déclaré, le visage fermé.

«Dans des moments comme celui-ci, nous cherchons tous un sens au milieu du chaos, la lumière au milieu de la nuit, et les réponses ne sont pas faciles», a-t-il souligné.

«Aux familles des victimes: nous prions pour vous et nous sommes avec vous. Melania et moi-même prions (...) pour que le pays tout entier trouve l'unité et la paix», a-t-il ajouté.«Notre unité de ne peut pas être brisée par le mal, nos liens ne peuvent pas être défaits par la violence et, bien que nous ressentions de la colère face à l'assassinat insensé de nos compatriotes, c'est l'amour qui nous définit aujourd'hui», a-t-il encore dit.

Dans la même catégorie