/news/world

La star d’Instagram Dan Bilzerian au cœur de la fusillade de Las Vegas

TVA Nouvelles

Dan Bilzerian, une vedette des médias sociaux reconnu pour ses publications mettant de l'avant des femmes légèrement vêtues et des armes à feu, s’est filmé en train de fuir la fusillade de Las Vegas dimanche soir.

La vedette du web était en arrière-scène du concert de Jason Aldean avant que l’événement ne tourne au drame.

Dans sa «story» Instagram, Bilzerian a publié une vidéo de lui en train de prendre la fuite avec le bruit des coups de feu en trame de fond. On l’entend dire «j’ai vu une fille prendre une balle dans le visage et son cerveau qui sortait».

«Je m’en vais les gars. Il n’y a pas grand-chose que je peux faire», a-t-il ajouté plus tard.

Ouvertement «pro-armes»

Mettant souvent en vedette des femmes en petite tenue, les publications de Bilzerian sont aussi reconnues pour faire la promotion des armes à feu ou du port d'arme.

Le 20 juillet dernier, accompagnant une photo de lui entouré d’armes à feu de gros calibre, l’Américain a publié le commentaire «Allez mon gars, porte-la toujours avec toi, sur toi».

Le 19 janvier, sur son fil Instagram, il a publié le cliché d’une arme automatique accompagné de la mention «Tu rates 100% des tirs que tu ne prends pas».

You miss 100% of the shots you don't take-WG

Une publication partagée par Dan Bilzerian (@danbilzerian) le

Le 2 novembre 2016, une image montre Bilzerian avec une arme dans les mains. Le tout est illustré avec le commentaire «Le bonheur c’est un fusil encore tout chaud».

Happiness is a warm gun

Une publication partagée par Dan Bilzerian (@danbilzerian) le

Plusieurs abonnés ne se sont d'ailleurs pas gênés pour aller narguer, insulter et critiquer les positions de la vedette des médias sociaux sur ses publications.

Dimanche soir, Stephen Craig Paddock a tué près de soixante personnes à un concert en plein air à Las Vegas. Il s’agit de la fusillade la plus sanglante de l'histoire moderne des États-Unis. 

Selon les premiers éléments de l'enquête sur ce carnage, le tireur disposait de plus de dix fusils dans sa chambre d'hôtel.

Dans la même catégorie