/news/world

Un couple de Québec pris dans la panique de Vegas

Pierre-Paul Biron | Agence QMI

Un couple de Québec a vécu la panique sur la Strip dans les moments qui ont suivi les salves de balles visant la foule, croyant même que plusieurs tireurs s’en prenaient à la Ville du vice.

Attablés dans le bar d’un hôtel voisin du Mandalay Bay Resort & Casino, Andréa Bédard et son conjoint n’ont rien entendu des coups de feu qui ont tué une cinquantaine de personnes durant un concert. Ils ont toutefois choisi de quitter l’endroit dans les minutes suivant l’attaque, alors que la panique s’emparait de la Strip et que les gens croyaient que plusieurs tireurs étaient actifs.

«Les gens criaient "Shooter! Shooter!". Nous avons couru jusqu’au Bellagio et, en entrant, une cinquantaine de personnes descendaient les escaliers en criant eux aussi. Tout le monde pensait qu’il y avait des tireurs dans tous les hôtels. On croyait vraiment à une attaque organisée à travers la ville», a expliqué Mme Bédard, qui s’est réfugiée dans sa chambre d’hôtel du Flamingo, situé un peu plus loin.

Terreur

Même s’ils n’ont pas entendu les coups de feu, la terreur dans les yeux des témoins était suffisante pour faire craindre le pire aux amoureux. «Oui, on a craint pour nous. Je pensais juste à mon fils qui est à la maison et c’était l’instinct de survie qui prenait le dessus», a-t-elle raconté.

Andréa Bédard a aussi confié avoir été frappé par la distorsion qui s’est vite installée entre les réalités de ceux qui avaient été témoins de l’attentat et les autres, qui se trouvaient dans le confort des hôtels. «Il y avait des gens avec la peur dans le regard et d’autres qui ne savaient rien de ce qui se passait dehors. On est entrés en panique dans notre hôtel et il y avait des gens qui étaient tranquilles dans le casino», a souligné la femme qui doit rentrer à Québec lundi soir.