/news/world

Paddock a tiré sur un agent de sécurité six minutes avant la tuerie

TVA Nouvelles d'après CNN

L’auteur de la tuerie de Las Vegas a blessé par balle un agent de sécurité six minutes avant de commettre la fusillade la plus meurtrière de l’histoire américaine.

C’est le shérif du comté de Clark, Joseph Lombardo, qui a confirmé la nouvelle, lundi.

«L’agent de sécurité enquêtait sur une porte d’urgence qui avait été ouverte lorsqu’il a été blessé par balle à 21h59, heure locale», a-t-il résumé.

Vers 22h05, Paddock a fait feu sur les festivaliers pendant une dizaine de minutes, depuis sa chambre d’hôtel du Mandalay Bay, tuant 58 personnes réunies au festival country et en blessant près de 500.

Les forces de l’ordre ont affirmé qu’il n’y avait pas de deuxième tireur.

Selon les estimations policières, près de 22 000 personnes assistaient au spectacle de Jason Aldean, dimanche le 1er octobre.

Un joueur invétéré

Le tueur de Las Vegas, Stephen Paddock, était un joueur de poker invétéré qui soignait son anxiété avec du valium, selon des documents datant de 2013 et publiés lundi par CNN.

En octobre 2011, Stephen Paddock glisse sur le sol mouillé de l'hôtel-casino Cosmopolitan de Las Vegas. Deux ans plus tard, il porte plainte contre le casino et fait une déposition de 97 pages à son avocat, obtenue par CNN et remise au FBI.

Dans cette déposition, il apparaît comme un riche retraité pingre et arrogant, devenu un gros joueur qui fait la tournée des casinos du pays. Il assure avoir été à une époque «le plus gros joueur de poker électronique du monde».

«Personne ne jouait autant et aussi longtemps que moi», explique-t-il à son avocat, ajoutant qu'en 2006 il jouait «en moyenne 14 heures par jour, 365 jours par an».

«Je jouais toute la nuit (...), je dormais le jour», raconte-t-il, soulignant ne pas boire d'alcool devant sa machine, car «avec les mises en jeu, vous voulez avoir tous vos esprits».

Le retraité, qui avait bâti sa fortune dans l'immobilier, misait «entre 100 et 1350 dollars» à chaque main, et jusqu'à un million de dollars par nuit. Ce qui, pour lui, n'était "pas beaucoup" d'argent.

À l'époque, Paddock partageait son temps entre la Californie, le Nevada, le Texas et la Floride, voyageant parfois «jusqu'à trois semaines par mois». Il vivait dans les casinos qui lui offraient la chambre «95% du temps», en sa qualité de gros joueur.

 

Dans la même catégorie