/regional/montreal/laurentides

«Le canot du voisin a atterri dans mon salon»

TVA Nouvelles

Denise Grenier ne s’attendait pas à ce que, littéralement, le ciel lui tombe sur la tête dimanche quand elle s’est rendue chez son amie Lucie Lauzon à Mont-Laurier pour jouer au bingo.

Sitôt arrivée chez elle, le ciel a viré au noir.

«Tout commençait à se bousculer dehors, a-t-elle raconté dans le cadre de l’émission de Denis Lévesque,les vitres pétaient, la porte rouvrait, c’était épouvantable!»

Son amie et propriétaire de la maison renchérit :

«La fenêtre s’est ouverte, les choses se sont levées dans les airs...Je ne souhaite à personne de vivre ça.»

Un canot dans le salon

Les deux femmes s’entendent : la tornade arrive et passe très vite. Mais les dommages sont importants.

Et des objets lourds surgissent en plein salon.

«On a vu le canot du voisin passer par la vitre et atterrir dans le salon», relate Mme Lauzon, encore bouche bée. Elle ajoute que l’isolant de la maison d’en face est aussi entré dans sa maison par la porte et les fenêtres ouvertes, avec du brin de scie et des morceaux de bois. La piscine du même voisin s’est effondrée et a roulé jusque chez elle. Heureusement, il ne restait que peu d’eau dedans, selon elle.

Les dommages à sa maison, qu’elle évalue à quelque 100 000$, l’empêchent d’y habiter pour un bon moment.

La Croix-Rouge l’a installée à l’hôtel.

Et ce qu’elle trouve le plus éprouvant dans tout ça, ce n’est pas d’avoir eu à affronter la tornade, mais l’incertitude qui plane sur son quotidien qui vient après.

Dans la même catégorie