/news/currentevents

Plus de 80 agressions sexuelles signalées au SPVM depuis jeudi

Claudia Berthiaume | Agence QMI

La police de Montréal a reçu plus de 80 appels en deux jours pour dénoncer des agressions sexuelles, après la mise en place d’une ligne téléphonique spéciale dans la foulée des affaires Salvail et Rozon.

Hier après-midi, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) annonçait la création d’une ligne téléphonique temporaire pour les victimes d’agression sexuelle.

Moins de 24 heures plus tard, le SPVM avait reçu plus de 80 appels.

«Si vous êtes victime d'une agression sexuelle, dénoncez à votre service de police. Nous sommes à l’écoute», peut-on lire sur un communiqué du SPVM publié vendredi après-midi.

 

Cette ligne spéciale a été mise en fonction après le dévoilement dans les médias d’allégations d’inconduites sexuelles à l’endroit de l’animateur Éric Salvail et du créateur de Juste pour rire Gilbert Rozon. Ce matin, d’autres femmes dénonçaient les agissements de l’éditeur montréalais Michel Brûlé et de l’animateur de radio de Québec, Gilles Parent.

En composant le 514 280-2079, les victimes peuvent parler directement à un enquêteur de la section des agressions sexuelles.

La ligne temporaire du SPVM est disponible du lundi au vendredi, entre 7h et 22h.

En d’autres temps, les victimes peuvent se présenter directement à leur poste de quartier ou encore composer le 9-1-1.

 

Dans la même catégorie