/news/society

Les victimes alléguées de Gilbert Rozon ne sont plus seules

La réalisatrice Lyne Charlebois avait raconté à son amie Félixe Ross avoir été victime d’une agression sexuelle de Gilbert Rozon. Des années plus tard, dans la foulée du mouvement #moiaussi, Mme Ross a pu mettre son amie en contact avec une autre victime. D’autres femmes leur ont ensuite écrit pour dénoncer le fondateur de Juste pour rire d’une seule voix.

«Je lui avais demandé: "Pourquoi tu ne le poursuis pas". Elle m’avait répondu qu’on ne pouvait pas poursuivre après 20 ans, mais quand la loi a changé, elle m’a dit: "je suis toute seule"», a confié Félixe Ross sur le plateau du Québec Matin.

L’année dernière, la comédienne et coach de jeu a appris qu’une autre personne se disait victime d’une agression de Gilbert Rozon.

«Je fais mon mea culpa. Je ne savais pas quoi faire avec ça, si je devais rappeler Lyne et rouvrir la plaie, mais en réalité elle est toujours ouverte la plaie. Ce n’est pas vrai qu’on oublie une agression», a dit Mme Ross.

Lorsqu’elle a lu le message de Lyne Charlebois diffusé sur son compte Facebook lundi dernier, elle les a immédiatement mises en contact. Leurs voix ont rapidement rejoint celles de plusieurs autres femmes.

Depuis, Félixe Ross a lancé un appel à tous sur sa page Facebook. Elle souhaitait mettre en contact des victimes d’agression et des groupes d’aide. En deux jours, plus de 60 personnes l’ont contactée. Elle se dit estomaquée par le nombre de messages reçus.

 

Dans la même catégorie