/news/culture

Du 2 au 12 novembre

6 films à ne pas manquer à Cinemania

Yan Lauzon | Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Près de 50 films en français seront projetées en primeur à Montréal, du 2 au 12 novembre, dans le cadre de Cinemania. De nombreux grands noms du septième art – dont Claude Lelouch («Chacun sa vie») et Michel Hazanavicius («Le redoutable») – en profiteront pour venir présenter leur plus récente œuvre.

Voici six longs métrages à voir durant le festival:

«Jalouse»

 

L'inimitable Anne Dorval devient la meilleure amie et la confidente de Karin Viard qui prête ses traits à une professeure de littérature française en ayant gros sur le cœur. Cette piquante comédie des frères Foenkinos marque une nouvelle incursion dans l'Hexagone pour Anne Dorval après le drame «Réparer les vivants» et le succès de «Mommy» de Xavier Dolan.

«Le fidèle»

 

Sélectionné par la Belgique pour la course aux Oscars 2018, ce drame policier s'intéresse à la vie de Bibi, une pilote de course prête à tout pour les beaux yeux de Gino, un ex-prisonnier. Portée par Adèle Exarchopoulos et Matthias Shoenaerts, cette histoire en est une de passion enrobée de danger.

«Rock'n'roll»

 

En pleine crise de la quarantaine, l'acteur Guillaume Canet est ébranlé parce qu'une collègue beaucoup plus jeune dit qu'il n'est pas assez «rock'n'roll». Il se tourne alors vers sa douce Marion Cotillard (son amoureuse dans la vraie vie) pour obtenir du soutien moral. Or, cette dernière a d'autres chats à fouetter: elle doit apprendre à maîtriser l'accent québécois pour Xavier Dolan!

«Jeune femme»

 

Premier long métrage de la Française Léonor Serraille primée de la Caméra d'or à Cannes en mai. Une œuvre sur la précarité de la jeunesse française et la difficulté qu'éprouvent certaines femmes à s'exprimer professionnellement. Une comédie dramatique rimant avec obstacles, mais aussi avec détermination et nouveau départ.

«Nous sommes les autres»

 

Devant la caméra de Jean-François Asselin («Plan B») qui réalise son premier film, Pascale Bussières est une femme dévastée, dont le conjoint architecte a soudainement disparu, en même temps que ses biens personnels. Au cœur de ce suspense psychologique, un jeu des apparences dans lequel on retrouve Émile Proulx-Cloutier et Jean-Michel Anctil.

«Planetarium»

 

Lily-Rose Depp et Natalie Portman, sœurs spiritualistes? C'est du moins ce qu'elles sont à Paris, dans les années 1930, jouant les médiums à travers l'Europe avant d'être aspirées par le monde du cinéma. Un quatrième long métrage pour la fille des stars Johnny Depp et Vanessa Paradis à qui on promet de belles choses.

L'an dernier, le Grand Prix Mel Hoppenheim, décerné par le public, a été remis au film «Le fils de Jean» mettant en vedette Gabriel Arcand.