/regional/saguenay

Maxime De Varennes tente d’intimider notre journaliste

Isabelle Tremblay

 - Agence QMI

L'ex-propriétaire de la Pourvoirie des Laurentides, Maxime De Varennes, n'a visiblement pas apprécié la présence d'une équipe de TVA Nouvelles lors d’une assemblée des créanciers tenue mardi au palais de justice de Roberval.

Il s’est mis en colère en constatant la présence de notre journaliste, à l'intérieur de l'établissement.

L'ex-propriétaire de la Pourvoirie des Laurentides s'est présenté au palais de justice, en milieu d'après-midi, pour représenter les intérêts de la pourvoirie. L’entreprise a fait faillite en septembre dernier.

M. De Varennes s’est avancé et a serré la main de la journaliste de TVA Nouvelles d’une façon soutenue, lui serrant fortement les doigts, au point où celle-ci a mis une bonne heure avant de se sentir mieux. Il a tenu des propos qui pourraient être qualifiés d’intimidants, allant même jusqu’à l’invectiver dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.

«Si l’on regarde tout ce que vous dites, tout ce qui se passe, je pense que ce n’est pas la vérité, a affirmé Maxime De Varennes, en s’adressant à notre journaliste. Vous avez déjà eu une missive de moi, de respecter la justice et de ne pas dire des choses qui ne sont pas vraies. C’est important. Autant que vos caméras dans le palais de justice.»

L'équipe de TVA Nouvelles a fait appel aux constables spéciaux du palais de justice pour assurer la sécurité de son employée.

Outre Maxime De Varennes, des créanciers et un avocat ont aussi assisté à l'assemblée au cours de laquelle deux inspecteurs ont été nommés pour assister le bureau du syndic dans l'administration de la faillite.

La rencontre a donné lieu à une altercation verbale entre des représentants de la famille de Réal Thivierge et M. De Varennes. Les partis ont rapidement été rappelés à l'ordre par la présidente de l'assemblée.

À la fin de la procédure, TVA Nouvelles a sollicité une entrevue avec le principal intéressé, mais ce dernier a pris la poudre d'escampette.

Maxime De Varennes s'est attaqué à une équipe de l’émission «J.E.», l'an dernier.

Dans la même catégorie