/regional/troisrivieres

Un dépotoir illégal découvert par un citoyen

CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

Un dépotoir illégal contenant des dizaines de pneus, des briques, des morceaux de ciment et plusieurs autres déchets éparpillés en pleine nature a été découvert par un citoyen de Trois-Rivières, en Mauricie.

Bien caché, le site est situé à quelques kilomètres du parc industriel no. 2.

Il y a pourtant de nombreuses façons de se débarrasser correctement des déchets encombrants. Six écocentres sont à la disposition des citoyens de la région.

«On est un peu étonné en 2017 de constater que ce genre de gestes là sont encore posés. On a des services qui permettent de recevoir toute sorte de résidus, on a un réseau d'écocentres implantés un peu partout sur le territoire où les gens peuvent apporter la plupart des matériaux gratuitement», a dit Sylvie Gamache de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie.

Les pneus, tout particulièrement, peuvent être facilement récupérés.

«Il existe un réseau de dépôts autorisés de pneus étendu dans la région et la plupart des ateliers mécaniques acceptent les pneus», a ajouté Mme Gamache.

Les conséquences sur l'environnement sont nombreuses. «Il y a des impacts au niveau de la contamination des sols et de l'eau, et aussi sur les habitats fauniques», a expliqué Lauréanne Daneau, directrice du Conseil régional en environnement de la Mauricie.

Ces sites sont bien camouflés. «Ils sont difficiles à répertorier parce qu'ils sont illicites et dans la région on a beaucoup de terres publiques et d'espaces nature», a poursuivi Mme Daneau.

On trouve ce genre de dépotoir clandestin un peu partout. Des citoyens ont découvert des sites similaires dans le secteur Cap-de-la-Madeleine et à Saint-Maurice au cours des dernières années.

Dans la même catégorie