/news/currentevents

Une Jeep plonge dans la rivière Montmorency

Dominique Lelièvre

 - Agence QMI

Quatre personnes ont été secourues dans la nuit de vendredi à samedi dans le secteur de Beauport, à Québec, après que leur véhicule se fut enfoncé dans les eaux glaciales de la rivière Montmorency. Ce n'est qu'en milieu d'après-midi, samedi, que le véhicule a pu être retiré des eaux.

Le conducteur s’était aventuré avec son véhicule de marque Jeep dans un terrain accidenté près de la rivière en bordure de la rue Lloyd-Welch, peu avant 23 h.

 

«Après enquête, le conducteur aurait tenté de traverser la rivière alors que le débit et le volume d’eau étaient très intenses. Lors de la manoeuvre, le véhicule s’est enlisé et a commencé à être submergé d’eau», a expliqué David Poitras du Service de police de la Ville de Québec.

Lors de leur première intervention, les policiers ont été en mesure de localiser trois des occupants, dont certains présentaient des signes d’hypothermie. Quelques minutes plus tard, le quatrième individu a été localisé et «extirpé de sa fâcheuse position» alors qu’il se trouvait en bordure de la rivière.

 

Conduite dangereuse

Le conducteur, un homme de 38 ans, a été arrêté pour conduite dangereuse causant des lésions. Il a été détenu une partie de la nuit. Un procureur aux poursuites criminelles et pénales a ensuite analysé le dossier et libéré le suspect sous promesse de comparaître.

Le Service de protection contre les incendies a été appelé en renfort pour mener à terme l’opération de sauvetage. Au moins une personne a quitté les lieux sur une civière et été transportée dans un centre hospitalier pour y recevoir des soins. On ne craint pas pour la vie d’aucun des occupants.

Les pompiers de Québec ont procédé samedi à une délicate opération pour retirer le véhicule des eaux. Quelque 25 pompiers étaient toujours sur place en milieu d’après-midi.

Prise d’eau potable fermée

La rivière Montmorency étant une prise d’eau potable de la ville de Québec, celle-ci a été fermée «de façon préventive» en pleine nuit et ne devait reprendre ses activités qu’une fois le véhicule sorti de l'eau.

La Ville se fait néanmoins rassurante. «Il faut savoir que la quantité d'essence contenue dans un Jeep est négligeable considérant le débit de la rivière, et la prise d'eau potable est souterraine, alors que les hydrocarbures flottent», a indiqué la porte-parole Wendy Whittom.

Communauté indignée

L’événement a grandement indigné les amateurs de 4x4 de la région de Québec qui ont déploré les gestes téméraires du conducteur. «On ne sort jamais seul et encore moins la nuit. Ce sont des gestes qui noircissent le monde du 4x4», a exprimé Sylvain Mainguy, membre de l’organisation du Club Jeep Aventure Québec.

Selon lui, c’est un miracle si personne n’a été sérieusement blessé. «Ils sont vraiment chanceux parce que ça aurait pu vraiment mal virer», a-t-il dit en rappelant certaines règles de base pour les conducteurs qui souhaitent s’aventurer en dehors des routes, notamment de sortir à plusieurs véhicules et d’être prêt à réagir rapidement si quelque chose tourne mal.

«On sait que c’est un sport extrême, le 4x4, alors il faut prendre toutes les mesures de sécurité en conséquence», a-t-il affirmé.