/news/law

Décision du jury

Nehme déclaré coupable de meurtre au premier degré

Catherine Montambeault | Agence QMI

Ahmad Nehme a à peine bronché dimanche lorsque le jury l’a déclaré coupable du meurtre au premier degré de sa femme, qu’il a poignardée à 18 reprises.

Après cinq jours de délibération, les jurés ont choisi de ne pas adhérer à la théorie de la défense, voulant que l’accusé souffre d’un «trouble délirant» de type «persécutoire et jaloux».

Lors du procès, le Montréalais de 53 ans avait soutenu qu’il était convaincu, au moment des faits, que sa femme complotait avec ses amants pour le «liquider».

La Couronne plaidait quant à elle qu’Ahmad Nehme avait plutôt planifié de tuer son épouse, incapable de supporter la rupture qu’elle lui avait annoncée quelques jours plus tôt. C’est cette thèse qu’a retenue le jury.

«On est soulagés», a lancé le procureur de la Couronne Éric Côté à sa sortie du palais de justice de Montréal, en ajoutant que le jury avait été «professionnel, consciencieux et exemplaire».

Poignant

Ahmad Nehme a assassiné sa conjointe de 44 ans dans leur résidence de LaSalle en 2012. Le couple était marié depuis 19 ans.

Leur fils autiste et leur fille, alors âgés de 13 et 16 ans, étaient présents au moment du drame. C’est cette dernière qui, horrifiée par les cris de sa mère, a appelé le 911 en panique.

«Ce procès de violence conjugale a été particulièrement poignant à cause de la nature de la preuve», a déclaré Me Côté en faisant référence à cet appel «à glacer le sang» qui avait été joué à la cour.

Vendredi dernier, Dania Nehme, la fille de l’assassin, s’est confiée au «Journal de Montréal» en se disant terrifiée que son père s’en sorte en plaidant la folie.

Prison à vie

«Il plaide la non-responsabilité criminelle, mais je sais que ce n’est pas vrai, c’était un meurtre prémédité, et un autre verdict serait injuste, complètement injuste», avait-elle alors mentionné.

Ahmad Nehme sera condamné à la prison à vie, sans possibilité de libération avant 25 ans. Le dossier reviendra à la cour vendredi prochain, afin de confirmer la sentence et de donner la possibilité la famille de la victime de s’adresser au tribunal.

«La justice est rendue», s'est contentée de commenter Dania Nehme dimanche après avoir appris le verdict de culpabilité.

Une campagne de financement a été lancée sur le site GoFundMe afin de collecter des fonds pour la jeune femme de 22 ans et son frère. Plus de 7000 $ ont été amassés jusqu’à maintenant.

- Avec la collaboration de Michaël Nguyen

Dans la même catégorie