/news/politics

Allégations contre Kevin Spacey: un jeune bloquiste dans l’eau chaude

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

 - Agence QMI

Un membre de l’exécutif des jeunes bloquistes trouve «bien mineures» les allégations d'inconduites sexuelles qui pèsent sur l’acteur vedette américain Kevin Spacey.

«Il s'est déjà expliqué et excusé j'espère qu'ils ne mettront pas réellement fin à ça pour quelque chose de bien mineur quoique stupide», a écrit lundi sur Facebook le responsable - liens avec les groupes jeunes du Forum Jeunesse du Bloc Québécois, Sacha Thibault.

M. Thibault commentait ainsi un article du «Journal de Montréal» sur le fait que Netflix ait choisi de mettre un terme à la populaire série «House of Cards» à la lumière de ces nouvelles révélations.

M. Spacey aurait fait des avances sexuelles non désirées à un adolescent de 14 ans alors qu’il en avait 26, en 1986, selon ce qu’a rapporté le site américain Buzzfeed dimanche.

Kevin Spacey s’est ensuite excusé dans un message sur les réseaux sociaux dans lequel il dévoile aussi son homosexualité.

Jugement

Un porte-parole du Bloc québécois a qualifié le message laissé sur Facebook par le jeune bloquiste de «grand manque de jugement».

Il n’est toutefois pas question pour le parti de chasser M. Thibault de son aile jeunesse.

«Les propos de M. Thibault ne reflètent pas du tout la pensée du Bloc québécois, a commenté Mathieu Renaud St-Amand.

«Nous lui avons fait comprendre qu’il devra faire attention à ses propos sur les médias sociaux à l’avenir», a-t-il ajouté.

Banalisation

Le directeur du Centre de ressources et d’intervention pour hommes abusés sexuellement dans leur enfance (CRIPHASE), déplore quant à lui un autre signe de la banalisation des agressions sexuelles.

«On ne peut pas banaliser des choses comme ça, parce que c’est un assassinat sur l’âme d’une personne», a soutenu Sébastien Richard.

«Et si certains sont privés de House of Cards pendant un certain temps, et bien coudonc, ils écouteront autre chose», a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie