/news/culture

«Le silence est épouvantable» - Sophie Chiasson

À la suite de la vague de dénonciations d’inconduites sexuelles qui balaie l’industrie culturelle, Sophie Chiasson, qui lance sa biographie vendredi, encourage aujourd’hui les femmes à ne pas rester dans le silence.

Elle s’est elle-même tenue debout face à un populaire animateur de radio de Québec (Jeff Fillion) il y a plus de 10 ans. «Je n’avais pas 30 ans. Ç’a été un cirque auquel je ne m’attendais pas vraiment», s’est-elle souvenue à l’autre bout du fil.

«Ce n’est pas facile, mais est-ce que garder le silence est plus facile ? Vivre avec le poids de ne pas parler, ça ne se guérit pas facilement. Mais vivre avec les conséquences d’affronter ce processus-là, on peut le soigner. Le silence est épouvantable !» Mais oui, «il y a un prix à payer» pour le processus judiciaire, dit-elle aussi.

Un tournant

Faisant référence à Lise Payette qui a tenté de décourager Léa Clermont-Dion de dénoncer Michel Venne sous prétexte qu’elle allait être seule, Sophie Chiasson affirme avoir elle aussi été seule.

« Mais ensuite, j’ai eu une vague d’appuis extraordinaire, dit-elle. Si les gens seuls attendaient l’appui des autres, et qu’ils attendaient d’être plusieurs avant de poser un geste... on n’aurait même pas de continent ! »

Sophie Chiasson croit que la société vit «un tournant». «Le tableau est triste, désolant. Mais je suis convaincue que de ça va sortir un équilibre des rapports, plus sains, plus normaux, plus égalitaires», croit-elle.

Une vie en dents de scie

Les procédures judiciaires ont duré huit ans pour Sophie Chiasson, mais elle n’y consacre que quatre pages dans Ailleurs, son livre qui paraît demain et qu’elle a mis deux mois intensifs à écrire.

«J’avais envie de faire connaître la femme que je suis. Les gens me rattachent au procès, mais j’ai eu une vie avant et une après.»

On découvre à travers les pages de Ailleurs une femme forte et résiliente. Sans détour, elle raconte sa longue descente aux enfers qui a suivi le procès. Elle fait aussi état de problèmes psychologiques, de ses nombreux emplois, de pensées suicidaires, d’une fausse couche, du deuil de la maternité, des échecs professionnels, mais aussi du plus beau moment de sa vie, ses trois mois passés en Afrique.

À un moment donné, Sophie Chiasson raconte avoir touché le fond. Un mariage annulé à son insu, un homme qui vivait une double, voire une triple vie, des abus de confiance: sa vie amoureuse est aussi loin d’avoir été toujours rose, et c’est pourquoi aujourd’hui elle reste célibataire.

«Je suis en reconstruction»

En relisant son livre, Sophie Chiasson s’est sentie comme une spectatrice de sa propre vie. «Je n’en revenais pas d’avoir vécu tout ça», dit celle qui a su voir la lumière dans les moments les plus sombres.

Aujourd’hui, la femme de 42 ans originaire de Québec est retournée vivre à Montréal. Elle y a sa propre boîte de consultation, SS22 Communications, et planche sur la rédaction d’un deuxième livre, une autofiction. Elle est en pleine «remontée».

«Quand je me suis effondrée, c’est comme si j’étais un immeuble de 20 étages qui s’effondrait. Là, je suis en reconstruction et on pourrait dire que je suis rendue au 15e étage.»

Le livre Ailleurs est publié aux éditions Hugo&Cie. Il sera disponible en librairie vendredi.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.