/regional/quebec/quebec

Élections municipales à Québec

Anne Guérette perd la mairie, mais survit

Nicolas Lachance | Agence QMI

 - Agence QMI

Anne Guérette a perdu son pari. La candidate à la mairie de Québec a subi une cuisante défaite, en terminant troisième.

Son colistier a toutefois été élu dans le district de Cap-aux-Diamants, Jean Rousseau, ce qui lui permettrait de toujours siéger comme conseillère.

C’est une Anne Guérette souriante qui s’est adressée à ses partisans, en soirée, dimanche, au rassemblement de Démocratie Québec, et ce, malgré la difficile défaite.

«Ce n’est pas le résultat escompté», a affirmé la candidate qui a récolté seulement 14,6 % des voies à la mairie. «La démocratie a parlé», a-t-elle dit, félicitant ses adversaires.

Cependant, son colistier a été élu in extrémis dans Cap-aux-Diamants à la suite d’une lutte serrée.

Durant toute la soirée électorale, la bataille a été chaude dans le district, alors que M. Rousseau, a dû attendre jusqu’à 21 h 30 avant de prendre l’avance par quelques voix.

«Je veux féliciter les citoyens du district de Cap-aux-Diamants. Ils sont extraordinaires. Depuis 2007, ils nous font confiance, envers et contre tous et malgré l’adversité», a mentionné Mme Guérette. Elle en a profité pour féliciter son colistier avec qui elle compte s’asseoir rapidement. Siègera-t-elle? Mme Guérette n’a pas encore pris sa décision. Elle soutient avoir la légitimité de rester.

Pire qu’en 2013

Elle a fait pire que son prédécesseur David Lemelin, alors que ce denier avait récolté 24 % du suffrage en 2013. Cette année-là, Mme Guérette avait été réélue dans le district de Cap-aux-Diamants avec 55 % des voix. Démocratie Québec avait également fait élire deux autres conseillers d’opposition à l’hôtel de ville, soit Paul Shoiry et Yvon Buissières. Aujourd’hui, seul M. Bussières a été réélu, mais à titre de conseiller indépendant.

Cette fois, Démocratie Québec est passé à deux doigts d’être rayé de la carte.

«On va se donner un peu de temps pour réfléchir. On va laisser tomber la poussière, il y a rien qui presse. J’ai jusqu’à l’assermentation pour prendre ma décision», a affirmé Anne Guérette.

Difficile soirée

Mme Guérette et ses candidats n’ont pas réussi à se forger une place solide auprès de l’électorat de Québec, perdant même des districts qui leur appartenaient.

Les visages étaient longs à la soirée électorale de Démocratie Québec. Lorsque les premiers résultats ont été dévoilés, un lourd silence régnait dans la salle qu’avait réservée le parti à l’Hôtel Québec.

Les propositions du parti comme d’étaler le paiement des taxes sur 12 mois et de construire un tramway n’ont pas rallié les citoyens de la capitale.

La division du vote d’opposition à l’administration Labeaume a également nui fortement à l’équipe de Mme Guérette. Les candidats d’Équipe Labeaume se sont faufilés entre les candidats de Démocratie Québec et de Québec 21.

Dans la même catégorie